L’avis des libraires - 44ème chronique : Pour ce qu’il me plaist

22/08/2017

L’avis des libraires : 44ème chronique

Pour ce qu’il me plaist de Laure Buisson :

Faut-il hisser les voiles avec Jeanne de Belleville, première femme pirate ?

 

Au XIVe siècle, Jeanne de Belleville accuse la perte de son mari, exécuté par le Roi Philippe VI. Pour assouvir sa vengeance, la belle prend la mer : la voilà pirate, décidée à décimer tout navire arborant le pavillon français.

 

De tout temps, boucaniers et autres corsaires ont su laisser leur empreinte sur le milieu culturel et gagner le cœur d’un public enfiévré par le vent du large, épris d’aventures et de liberté ! Edward Teach, Klaus Störtebeker, Abdellah Benaïcha, Long John Silver, Albator, Jack Sparrow… Les pirates, fictifs ou non, n’en finissent plus de captiver les foules !

De fait, le banditisme maritime est un milieu qu’on imagine misogyne, où le beau-sexe n’aurait guère sa place. Trêve de préjugés : la piraterie compte en son bord des femmes tout aussi illustres que leurs homologues masculins ! Elles ont pour nom Mary Read, Anne Bonny, Ching Shih ou encore Jeanne de Belleville. Cette dame poitevine est au cœur du dernier ouvrage de Laure Buisson, Pour ce qu’il me plaist.

Dire que j’attendais depuis longtemps un nouveau livre ayant trait aux flibustières est un euphémisme. Hélas, ma lecture s’est avérée mitigée. Pour ce qu’il me plaist, malgré d’indéniables qualités (documentation soignée, style agréable, héroïne fascinante), est cruellement dépourvu de souffle épique. Entre biographie soporifique et roman d’aventures, l’auteur ne trouve jamais son équilibre et peine à conférer une âme à son ouvrage.

Si la tentative d’abordage de Buisson a échoué sur moi, je ne peux que vous encourager à découvrir la formidable histoire de Jeanne de Belleville. Quant aux amateurs de fiction, la BD en 4 tomes Shi Xiu Reine des pirates de Nicolas Meylaender et Wu Qing Song ; Louves des mers de Zoé Valdès ; et surtout le diptyque Lady Pirate signé Mireille Calmel vous permettront de hisser le pavillon noir cet été…

 

 

 

Laure Buisson : Pour ce qu’il me plaist aux Éditions Grasset. 326 pages. 20€90

 

Article paru dans le Pays Briard le 22.08.2017

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

Digressions, non-dits & qu’en-dira-t-on #10 : Quand l'adaptation dépasse le livre...

25/03/2020

1/10
Please reload