Chroniques de la Geek #4 : It's Halloween-lo-ween

31/10/2019

    Chroniques de la Geek #4 :   

      It's Halloween-lo-ween       

 

Halloween est enfin arrivé ! Mais comment s’occuper le soir du 31 octobre ? Plusieurs choix s’offrent à vous : vous faire inviter à une soirée, ne rien faire du tout ou bien organiser vous-même une soirée Halloween ! 
Mais attention, pas n’importe quelle soirée … C’est THE soirée ! Tout est entre vos mains pour que vos invités rentrent chez eux en ayant peur de leur propre ombre !
Pour cela, voici quelques conseils pour la réussir !

 

 Choisissez vos invités 

Si vous avez des amis qui n’aiment pas Halloween, oubliez-les ! Privilégiez les personnes qui joueront le jeu jusqu’au bout ! N’invitez pas trop de monde, même si plus on est de fous, plus on rit. En effet, si vous invitez beaucoup de personnes, cela risque d’être compliqué pour le reste de la soirée. Une petite dizaine d’ami(e)s c’est parfait !

Oubliez aussi la règle du « Ramène deux ou trois amis avec toi ». NON ! Surtout pas le soir d’Halloween ! Ça reviendrait à ouvrir votre porte à des inconnus et parfois, cela peut mal tourner !

 

 Décorez avec goût 

Dans les magasins de décorations ou des « fourre-tout », vous pouvez trouver votre bonheur pour pas cher. Citrouilles, squelettes, sorcières, trace de sang … Parfois, il suffit de pas grand-chose pour que ça soit parfait ! Ne tombez pas dans l’excès non plus. Une décoration trop chargée ne vous rendra pas service.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur en magasin, il ne vous reste plus que vos mains et votre imagination. En effet, il existe des centaines de tutoriels YouTube pour réaliser vous-mêmes vos décorations. D’ailleurs si vous avez des enfants, faites-les participer, ils adoreront !

 

 Une ambiance aux petits oignons 

Sombre, peu éclairée, musique glauque … Là aussi, tout dépendra de votre budget et de votre imagination. Allumez beaucoup de bougies, dans des citrouilles notamment. Bon, il faudra bien allumer les lumières à un moment donné mais cela peut créer une ambiance pesante dès le début.

Quant à la musique, choisissez des musiques de films, de séries, de jeux vidéo ou d’animés d’horreur. Rien qu’avec ça, vous pourriez remplir une soirée entière. Si vous voulez une ambiance un peu moins clichée, il existe des chansons qui parlent de monstres, de folie, de fantômes mais dans des registres un peu plus … Métal !

 

 L’instant pop-corn 

Dans toute bonne soirée d’Halloween, il faut regarder au moins un film ! Là, c’est à vous de faire une sélection. Mieux vaut un film par catégorie d’horreur : slasher, psychologique, films de monstres, fanfootage … Vous avez ÉNORMÉMENT de choix. Évitez peut-être les classiques vus et revus. Le cinéma espagnol et japonais regorgent de perles d’horreur méconnues. Faites une pré-sélection et demandez ensuite à vos invités de choisir. Pitié, pas de DISNEY ! J’ai vécu une soirée chez un ami où on a regardé « Le Roi Lion ». Hors de question ! Il y a suffisamment de films pour contenter tous les goûts !

Attention cependant aux possibles phobies ou peurs de vos amis. En effet, ne proposez pas de regarder « Ça » si quelqu’un vous dit plusieurs fois qu’il a peur des clowns. Il va passer une mauvaise soirée.

 

 Un petit jeu pour détendre l’atmosphère ? 

Rangez tout de suite vos Monopoly et Uno ! Ici je parle de jeux de rôles. Le grand gagnant de toutes les soirées d’Halloween reste sans conteste « Le Loup-Garou ». Mais il existe des variantes de ce jeu comme « Le Vampire » ou « Halloween ». Les règles sont sur Internet et il n’est pas utile d’acheter le jeu physique. Si vous en connaissez d’autres, faites-les découvrir à vos invités. Attention à ne pas choisir un jeu aux règles trop complexes qui pourraient endormir vos invités !

Blind test films d’horreur, histoires effrayantes, parfois, un ordinateur et un Wifi suffisent !

 

 Vous reprendrez bien un peu de tourte à la viande ? 

Qui dit Halloween dit : sucre. Bonbons, pop-corn, chips, soda… Tout ce qui vous fera prendre rendez-vous chez votre dentiste ! Si vous désirez cuisiner quelque chose de plus élaboré, les chaines de cuisines pullulent sur YouTube et beaucoup de recettes originales voient le jour. Si vous n’avez pas du tout envie de passer votre temps derrière les fourneaux, des pizzas ou des pâtes feront l’affaire.

Personnellement, je n’aime pas prendre de l’alcool pour Halloween. Il suffit d’un verre de trop pour que ça dérape.

 

 Le déguisement, tout un art 

La question se pose. Costume obligatoire ou non ? Bien souvent, il ne faut pas obliger les invités. Vous pouvez simplement leur demander de porter des accessoires ou de se déguiser complètement. De toutes façons, il y aura toujours des personnes pour jouer le jeu à fond et d’autres pour dire qu’ils sont déguisés en eux-mêmes.

Quant à votre déguisement, mettez le paquet ! Et sur le maquillage aussi ! Plus vous ferrez peur, plus vous vous amuserez ! N’oubliez pas que le but d’Halloween, c’est d’avoir peur !

 

  * Petit aparté de la libraire ! * 

Je m'incruste rapidement dans le post de ma geek préférée pour vous rappeler qu'octobre est aussi propice aux lectures effrayantes, fantastiques ou horrifiques. Oui on ne se refait pas, profession oblige, comment ne pas parler littérature ici ?

Avant de débuter cette fameuse soirée du 31, mettez vous en condition en jouant le jeu à fond. De grands auteurs se sont illustrés dans l'imaginaire creepy : Stephen King et son fils Joe Hill, Vincent Tassy, Edgar Allan PoeJohn Ajvide Lindqvist ou encore E.L James (chacun ses terreurs ok ? Moi j'ai été traumatisée par la médiocrité de 50 shades of Grey).

Retrouvez mon article consacré à la culture en période d'Halloween en cliquant sur la citrouille ci-dessous :

 🎃 

Pour moi, la soirée idéale est d’être entourée de mes amis, en mangeant des bonbons devant un film d’horreur avant de jouer au Loup-Garou à la simple lumière des bougies.

Déguisée, cela va de soi !

 

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 150ème chronique : Le corps

05/11/2019

1/10
Please reload