Cin'express : Le livre de la jungle (version live 2016)

11/04/2016

*Attention quelques spoils par-ci par là* 

 

đŸŽ„ Cin’express : đŸŽ„

Le livre de la jungle (version live 2016)

 

🎬 de Jon Favreau
⭐ avec Neel Sethi · Ben Kingsley (voix) Bill Murray (voix) Idris Elba (voix)
🗓 Sortie le 13 avril 2016

Affirmer que j'Ă©tais dubitative est un faible mot... Je n'ai pas du tout aimĂ© MalĂ©fique (l'explication autour de Diaval Ă©tant la seule a ĂȘtre convaincante) et encore moins Cendrillon (qui sorti de la performance d'Helena Bonham Carter et Cate Blanchett Ă©tait d'une niaiserie et d'une fadeur Ă  tout Ă©preuve)... Autant dire que moi et les adaptations Live de classiques Disney, ça fait deux !
Le Livre de la Jungle m'est apparu toutefois comme plus intéressant aprÚs avoir vu la bande-annonce. Le casting avait l'air top (comme toujours avec les versions live) et surtout les images semblaient sensationnelles.
Et c'est le cas ! Outre ses effets spĂ©ciaux irrĂ©prochables, le film est d'une beautĂ© Ă  couper le souffle. Certaines images, certaines compositions, certaines chansons, certains dialogues du DA sont retransmis Ă  l'identique en live ! Disney s'accorde aussi quelques clins d'Ɠil Ă  d'autres classiques cultes - le Roi Lion notamment. Ce qui fait dĂ©jĂ  de ce Livre de la Jungle un excellent hommage.

Mais pas que. Car le Livre de la Jungle version live se suffit Ă  lui-mĂȘme si bien que les fans de la premiĂšre heure mais aussi tous les autres, adhĂšreront sans problĂšme Ă  l'intrigue. L'histoire a d'ailleurs Ă©tĂ© un peu remaniĂ©, plus adulte, plus sombre, plus contemporaine ; elle prend soin de gommer certaines erreurs scĂ©naristiques notables du DA.
Les personnages ont également évolué pour marquer leur passage au live. Baloo n'est donc plus un épicurien mais un incorrigible fainéant qui, au fur et à mesure, va se révéler beaucoup plus courageux et combatif. Bagheera est aussi plus féroce ; la panthÚre s'affirme à plusieurs moments par la violence pour protéger Mowgli et ses scÚnes de combat sont magnifiques : ce personnage illustre à la fois la sagesse et la force, ce qui est contrebalancé par un cÎté un peu obtus qui vient ajouter une touche de réalisme à son caractÚre, imparfait et donc plus humain.
Mowgli quant à lui n'a plus rien du gamin capricieux (et parfois un tantinet agaçant) de son penchant animé : il est intelligent et aventureux, beaucoup plus cohérent dans ses choix et ses actions. Un personnage d'autant plus intéressant qu'il est campé à la perfection par Neel Sethi, qui démontre un jeu impeccable. Lorsqu'on pense qu'il a essentiellement tourné face à des fonds verts et à son jeune ùge, on ne peut que penser qu'il a tout pour entamer une brillante carriÚre.

Je redoutais également le traitement de Shere-Khan : ce dernier apparaßt dans le premier quart d'heure. Or, comme vous le savez, Shere-Khan est un personnage qui se dévoile relativement tard dans le dessin animé : c'est de là que naßt le cÎté angoissant du personnage, mentionné mais jamais montré durant une bonne moitié de l'intrigue. Partant de là, montrer Shere-Khan dÚs l'intro était un pari au mieux risqué au pire décevant. En réalité, ils ont parfaitement réussi la transition live du tigre : inquiétant, cruel, sournois... Chacune de ses apparitions est anxiogÚne au possible. Il est affirmé dÚs le début que Shere-Khan tue pour le plaisir. Une affirmation confirmée trÚs rapidement, d'une façon trÚs violente et inattendue.
Tous les personnages sont donc parfaitement exploités, une impression renforcée par le doublage français, absolument parfait !
Je me contenterais juste d'une légÚre mise en garde : le film, comme dit plus haut, est sombre. Il est aussi violent et assez angoissant, particuliÚrement pour les jeunes enfants. Je le déconseille au - 10 ans, car les scÚnes de combat qui opposent les animaux sont trÚs réalistes et donc brutales.
C'est d'ailleurs l'un des deux seuls reproches que j'adresserais à cette adaptation live : le film est si sombre qu'il n'a plus rien de gentillet ou de drÎle. C'est un véritable film d'aventures, avec beaucoup d'enjeux et de scÚnes quasi-politiques. Les scÚnes drÎles du DA ont été réécrites au profit de moments beaucoup plus sombres et angoissants. Il est donc difficile de regarder ce film comme un simple road-movie lambda et divertissant, c'est à la fois une force et une faiblesse. Un parti pris qui pourrait en rebuter certains.
Dernier point nĂ©gatif : Jon Favreau n'a jamais brillĂ© par sa rĂ©alisation et lĂ  encore, pas de grands effets de camĂ©ra ou de mises en scĂšne trop travaillĂ©es. La rĂ©alisation est plutĂŽt plate et effacĂ©e mais lĂ  encore, on peut considĂ©rer que cet effet est voulu : les images sont d'une telle beautĂ© et poussent la ressemblance visuelle avec le DA tellement loin qu'une rĂ©alisation trop sophistiquĂ©e aurait peut-ĂȘtre Ă©tĂ© superflue.
Quoi qu'il en soit, le film sort mercredi et je vous conseille vraiment, vraiment d'aller le voir !

Pour se le procurer c'est ici âžĄïž

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • AllocinĂ©
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 190ùme chronique : Le Carrousel Infernal

24/10/2020

1/10
Please reload