• Chloé

Le Musical Theatre Tag - Réinterprété par le Chapelier

Le Musical Theatre Tag

~ Réinterprété par le Chapelier ~


1. Quel est le premier musical que tu aies vu sur scène ?

Le Roi Soleil, j'avais 12 ans. Bien sûr, il ne s'agit pas du meilleur show produit en France. Et en toute honnêteté, je ne peux affirmer qu'il me soit rester en tête d'une façon mémorable... Mais la nostalgie incite peut-être à une certaine indulgence et, de fait, il reste intimement lié à mon amour du musical. J'ai une idée assez floue du spectacle tel que vu sur scène ; la captation officielle, immortalisée par le DVD, a depuis supplanté mes souvenirs. Par contre je me remémore l'euphorie de la fosse et les ovations du public, déjà bien acquis au tandem Cohen/Attia. Le début d'une nouvelle ère de shows 100% francophones et plus ou moins réussis. A l'époque, après une succession d'échecs tonitruants, Le Roi Soleil signait une petite révolution en donnant au genre un renouveau salvateur. Plaisir coupable ultime, j'avoue que j'ai toujours un faible pour certains titres tels que Et vice Versailles ou Je fais de toi mon essentiel.


2. Quel musical est resté ton favori en grandissant ?

Je voue un culte immodéré à Starmania. J'ai été littéralement droguée aux chansons de Michel Berger, j'aime ses personnages comme s'ils étaient sortis de mon imagination, je me reconnais dans son désespoir, son exubérance, ses thèmes. Les disques de plusieurs troupes passaient en boucle à la maison et j'ai eu la chance de voir la version 88-89 en DVD. Je ne m'en suis jamais lassée. Sans doute parce que, 40 ans plus tard, le spectacle et ses thématiques sont toujours d'actualité.


3. Quel musical de Broadway as-tu découvert en premier ?

Comme beaucoup de fans de mon âge, Wicked je pense. Depuis sa création, le spectacle reste incontournable et a révélé une foule de comédiens talentueux - il est d'ailleurs toujours joué avec succès. Wicked, c'est magique, avant-gardiste, féministe, hilarant, touchant... A ce jour, ce musical reste mon adaptation favorite dérivée du Magicien d'Oz.


4. Si tu pouvais incarner un personnage féminin dans un musical, lequel serait-ce et pourquoi ?

Velma Kelly dans Chicago. Pour son charme, son sarcasme, son carré à la garçonne, son énergie, sa détermination... Son amoralité aussi. C'est une anti-héroïne incroyable. Et elle a clairement les meilleurs morceaux du spectacle !


5. Même question : quel rôle masculin ?

JD dans Heathers. Parce que j'aime la profondeur écorchée vive du personnage, son basculement dans le meurtre, la façon dont sa folie explose sur Meant to be Yours... JD a toujours été un antagoniste que j'affectionne énormément mais il prend une autre dimension dans le musical.


6. Quelle chanson issue d'un musical chantes-tu en boucle sous la douche ?

En ce moment, j'ai You’ll Be Back (Hamilton) dans la tête. Je la fredonne du lever au coucher et je commence à me fatiguer toute seule !

Da da da dat da, dat da da da da ya da, da da dat dat da


7. Quelles actrices du genre ont ta préférence ?

Partons pour le trio gagnant : Samantha Barks, Karen Olivo, Dóra Szinetár.


8. Et côté acteurs ?

Ramin Karimloo, Aaron Tveit, Ryan McCartan, Attila Dolhai, Zoltán Bereczki... Trop. Beaucoup trop de crush !


9. Quelle est ton adaptation cinématographique préférée d'un musical ?

Sweeney Todd, Le Diabolique Barbier de Fleet Street. Je n'ai aucune objectivité concernant ce film. J'adore sa folie, son esthétique gothique et kitsch, son tragique, ses performances d'acteurs... La belle époque où le duo Depp/Burton me faisait encore rêver. Et sûrement le dernier long-métrage du tandem à m'avoir fascinée de la sorte.


10. Selon toi, quel musical est sous-estimé ?

A mon sens, on ne parlera jamais assez d'Heathers - surtout en France où il est quasi-inconnu. Ce musical, c'est de l'arsenic saupoudré de sucre glace. Addictif, non politiquement correct, hystérique et décomplexé. Comme le film, du reste.

Et le premier qui me parle de la version exécrable signée Riverdale, je le flingue.


11. A l'inverse, lequel est surestimé ?

Succès public immense dans nos contrées francophones, Robin des Bois et Les 3 Mousquetaires ne sont jamais parvenus à éveiller une once d'intérêt en moi. J'ai écouté la musique - et oublié dans la foulée. J'ai vu les spectacles - et zappé dès la fin du visionnage. En tant que fan de musical et inconditionnelle de cape et d'épée, j'aurai dû adhérer d'emblée. Mais vraiment, il y a quelque chose de désespérément plat et fade dans ces œuvres... Sans parler du casting qui mise plus sur le physique que le talent de ses interprètes principaux.

Et Into the Woods aussi. Ne me tuez pas pour cet affront ! J'adore les trois-quarts du spectacle mais le dénouement me donne toujours envie de dépecer les auteurs au scalpel. La mort de la boulangère m'a toujours parue profondément injuste ! Je hais l'image renvoyée par cette moralité chaste à deux sous : en tant que femme, si vous êtes tentée par l'adultère, que vous craignez la routine mari-bébé-boulot, alors vous méritez de crever, purement et simplement. Alors qu'aucun homme du spectacle n'est puni pour sa drague invétérée...


12. Quel musical te fait pleurer à coup sûr ?

Les Miz. Lancez-moi Empty Chairs At Empty Tables et assurez-vous qu'il y ait des mouchoirs à proximité...


13. Quel musical te fait rire ?

Même si la production n'a pas vocation à être comique, l'ironie cinglante de Chicago marche énormément sur moi. Et Velma. Bon sang Velma !


14. Y a-t-il des comédies musicales que tu as vues et détestées ?

En général, j'évite d'aller voir un truc que je pense être sciemment mauvais. Comme pour les films et les livres, je tente de préserver ma santé mentale !

Mais allez, j'avoue : Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte. Chansons insipides, mise en scène plate, interprètes fades, féminisme à ras des pâquerettes... Il n'y a vraiment rien à sauver dans ce show. Les décors et les pitreries acrobatiques de Mehdi Kerkouche, à la rigueur.


15. Quel musical aimerais-tu voir transposer en film ?

Allez, avec beaucoup d'espoir, je dirais Starmania. Un opéra rock futuriste pourrait redonner à l'oeuvre toute l'ambition, la modernité et la popularité d'antan. Peut-être en 2029, pour les 50 ans du spectacle ? Et Damien Chazelle ou Leos Carax à la réalisation, histoire de rendre le tout encore plus choc ! On a le droit de rêver.


16. Quelles comédies musicales as-tu envie d'aller voir?

  • István, a király - parce que c'est une classique de la scène hongroise et qu'Attila Dolhai dans le rôle de Koppány, ça assure déjà un certain niveau !

  • Moulin Rouge ! - car comment résister à l'appel de Come What May chanté par Aaron Tveit et Karen Olivo ?

  • Hadestown - pour son concept totalement fou, celui d'une réécriture moderne autour du mythe d'Orphée et d'Eurydice. L'album est génial et Reeve Carney semble parfait dans le rôle principal, candide sans niaiserie, fragile et puissant à la fois. Mais ça, qui est surpris ?


17. Quelle adaptation étrangère est meilleure que le show original d'après toi ?

Sans hésiter : Rómeó és Júlia ! Vous vous rappelez de Roméo et Juliette, de la Haine à l’Amour ? Ok. Oubliez. Sorte d’équivalent hongrois à Broadway ou au West End, le Budapesti Operettszínház a fait très fort en adaptant notre musical niaiseux et ringard à sa sauce : paroles étoffées ; costumes modernisés ; ré-instrumentalisation des chansons qui sonnent d’avantage rock, puissantes et épiques ; mise en scène sombre et sensuelle ; trame respectueuse de l’intrigue originale (ou plus glauque, CF la mort des amants) ; chorégraphies retravaillées avec danseurs de feu à l’appui ; troupe au top aussi à l’aise dans le jeu que la chanson… Le ténor passionné Attila Dolhai et l’exquise Dóra Szinetár forment un duo magnifique. Se démarque également à leurs côtés Zoltán Bereczki, excellent en Mercutio, qui donne à son rôle des allures de feu-follet exubérant. Preuve de sa réussite ? Le spectacle est joué sans interruption depuis 2004 ! Sacrée prouesse.


18. Un musical qui t'obsède ?

Hamilton. Vu 7 fois. Écouté des dizaines d'autres. Lu tout sur le sujet. Dévoré des centaines d'articles, de vlogs, de posts. Il me faudrait des jours pour vous narrer toute la passion que je voue à ce spectacle depuis sa diffusion sur Disney +. Je me contenterais de vous dire : regardez-le ! Rarement une oeuvre ne m'aura donnée tant de courage, d'émotion et d'espoir.


19. Quel film ou livre, selon toi, devrait être adapté en musical ?

Le roman Daisy Jones & The Six de Taylor Jenkins Reid s'y prêterait à merveille ! Et puis ce serait l'occasion rêvée de replonger dans l'ambiance rock des 70's mais avec des compositions originales.


20. Quel est ton musical favori de tous les temps, tous supports confondus ?

Encore, toujours, à jamais : Moulin Rouge !


  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram