top of page
  • Chloé

L’avis des libraires - 257ème chronique : I’ll be Home from Christmas

L’avis des libraires - 257ème chronique :

I’ll be Home from Christmas de Coralie Khong-Pascaud

Et vous ? Team Grinch ou Love Actually ?


Malgré l’affection qu’elles se portent, Emma et Lou ne sauraient être plus différentes. Les deux sœurs s’opposent en tout point – leur mode de vie, leurs aspirations, leur quotidien, leur organisation, leur job, leur caractère et… Leur vision des fêtes ! Si l’aînée vénère ces réjouissances, la cadette tient davantage de Monsieur Scrooge.

Pourtant, lorsque son éditeur lui suggère de situer les péripéties de son prochain roman à Noël, Lou consent à passer les fêtes chez sa sœur.

C’est le début des catastrophes… Mais surtout d’un nouveau départ.


A quelques jours du 24 décembre, la sempiternelle valse des festivités est déjà bien entamée : les stands vantent les mérites de leurs produits artisanaux, la doudoune s’impose en nec plus ultra de la garde-robe, les chocolats chauds noyés de chamallows deviennent l’incontournable des soirées pilou-pilou, le catalogue Netflix nous submerge de téléfilms fleur bleue… Et les devantures des librairies regorgent de romances hivernales.

Eh oui, la comédie romantique de Noël reste un inévitable de la saison, un archétype aussi tenace que les mièvreries télévisées. A quelques exceptions notables, le genre est si fermé qu’il peine à surprendre.

Coralie Khong-Pascaud prend pourtant le contrepied des attentes : I’ll be Home from Christmas est un roman de Noël et non une romance de Noël. Sur ce simple constat, elle rafraîchit le postulat, balaie les archétypes.

Certes, les codes sont bien là : l’atmosphère invoque d’emblée les fêtes, l’imaginaire hiémal se manifeste à chaque chapitre, les pages respirent le parfum des cookies, exhalent l’odeur délicate des aiguilles de pin... Les airs entêtants de Frank Sinatra ou George Michael raisonnent dans les oreilles ; la romancière a d’ailleurs eu l’excellente idée de glisser une playlist en fin d’ouvrage, idéale pour accompagner la lecture. Le tout est pétri de bons sentiments, d’une pointe de douceur et d’une bonne dose d’humour.

Pourtant, là où I’ll be Home from Christmas se distingue, c’est bel et bien sur le fond : les liens familiaux constituent le cœur de l’intrigue, la trame se focalisant beaucoup sur Lou, Emma et leur entourage. L’amour est ainsi évoqué au sens large. C’est celui qui lie notre tandem principal, le regard que porte une mère sur ses enfants, la relation naissante entre deux inconnus et celle, plus stable, d’un couple épanoui. La magie des fêtes se dévoile sous ses apparats les plus nobles. On est bien loin de la vision limitée et niaise prônée par les services de VOD.

De sa plume vive, Coralie nous régale d’une galerie de personnages hauts en couleur, réalistes et finement écrits. La figure adolescente est particulièrement bien traitée en la personne de Sarah, collégienne un peu perdue qui entretient un rapport conflictuel avec sa mère Emma.

Au fil du livre, le lecteur apprend à connaître et apprécier les héroïnes. Comme toujours avec l’autrice, les rôles féminins occupent une place centrale. Les protagonistes constituaient l’atout phare de Loin de Berkley Hall, sa première parution, un talent que l’on retrouve ici. L’alternance de points de vue permet de s’identifier sans peine à Lou et Emma. Le style évolue d’un chapitre à l’autre, soulignant la personnalité de chacune. Le parti-pris est non seulement ingénieux mais il permet aussi d’intensifier le rythme de l’histoire.

Jolie découverte saisonnière, le dernier roman de Coralie Khong-Pascaud est léger comme un flocon et étincelant comme un biscuit licorne !


I’ll be Home from Christmas de Coralie Khong-Pascaud en autoédition, 318 pages, 18€90.


gif

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram

Envie d'une escapade au Pays des Merveilles ?

Suivez le lapin blanc 🐰🐰🐰

Email

bottom of page