• Chloé

L’avis des libraires - 233ème chronique : Facéties de chats

L’avis des libraires - 233ème chronique

Facéties de chats

par Sébastien Perez & Benjamin Lacombe

Un recueil ronronnant

La plume vive de Sébastien Perez et le trait singulier de Benjamin Lacombe s’allient une fois encore pour nous délivrer un recueil aux thématiques très félines…


Durant sa carrière prolifique, le duo Perez / Lacombe a signé bon nombre d’ouvrages très différents. Conte obscur, fable fantastique, enquêtes policières aux animaux anthropomorphisés, science-fiction déjantée, ode à l’amour maternel, portrait-hommage…

Toutefois, parmi leurs premières collaborations, un album détonne un peu : Destins de chiens, une pépite d’humour noir, grinçante et cruelle, mettant en scène les déboires d’héros canins au sort souvent tragique. Face à la demande pressante des lecteurs, le tandem s’emploie alors à délivrer une suite spirituelle aux malencontreux Destins. Le projet fera son chemin et aboutira huit ans plus tard.

Cette suite, c’est Facéties de chats. Pour dresser le lien entre les deux publications, on retrouve le shar-peï Virgile, déjà présent dans Destins de chiens. Le ton, s’il respecte la forme en vers de son prédécesseur, s’en éloigne radicalement sur le fond. L’ouvrage ne verse plus dans l’esprit corrosif, se veut davantage orienté vers le grand public. Les aventures narrées sont cocasses, agréables et bienveillantes.

Samuel, Hubert & Gaston dans "La portée"

Perez dresse les péripéties des matous sous forme de courts poèmes. La chute emprunte beaucoup aux règles de la nouvelle, systématiquement inattendue et marquante – ici, toutefois, le dénouement est toujours heureux. Loin de s’attarder sur le mystère et le raffinement de ces fauves de salon, l’auteur se focalise au contraire sur leurs petites manies, leurs bourdes récurrentes, leur entêtement belliqueux, leurs lubies quotidiennes, leurs phobies toutes félines, leur (gros) complexe de supériorité mais aussi leurs moments de courage et le décalage qui subsiste entre eux et l’incompréhension des humains… Le style est léger, malicieux, bourré de bons mots et de clins d’œil.

Pour illustrer ces rimes, Lacombe a peint quinze petits portraits et autant de tableaux à l’aquarelle. L’illustrateur-magicien s’est employé à croquer douze races différentes, allant du siamois au balinais, du persan au bombay, de l’angora au scottish, en passant par toute la diversité des européens. Son art, très mystique, fait comme toujours des merveilles sur la gente féline.

Nikki dans "La chatte et la souris"

Perez et Lacombe croquent avec taquinerie la vie de ces matous filous, entre humour, tendresse et références à la pop culture. Un minet mélomane répond au nom de Mozart, Catwoman succède au célèbre Grumpy Cat ; le maneki-neko fait une apparition, anticipant son rôle majeur dans le tome 4 de Charlock, Attaque chez les Chats-Mouraïs.

Mes chouchous ? Sans conteste la vengeance du sphynx Hippolyte et la bouille borgne de Maxwell, escaladeur aventurier !

Un très beau livre relié à offrir à tous les amoureux de matous, à partir de huit ans.

P.S : prière de maintenir cet ouvrage loin des pattes chafouines. Avec les chats, on ne sait jamais quelle facétie se trame…


Facéties de chats par Sébastien Perez et Benjamin Lacombe, Editions Margot, 80 pages, 14,90 €.

Mozart dans "Le pianiste"
 
Toute l’équipe du Chapelier Lettré et ses fidèles greffiers vous souhaitent une merveilleuse année ainsi que de très belles lectures. Prenez soin de vous, de vos proches et de vos compagnons à plumes, à poils ou à écailles. Que 2022 vous soit favorable !


  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram

Envie d'une escapade au Pays des Merveilles ?

Suivez le lapin blanc 🐰🐰🐰

Email