• Chloé

Hissez le pavillon noir ! ~ Juillet 2021

Hissez le pavillon noir ! ~ Juillet 2021


Bonjour à tous,


J'espère que tout va bien pour vous en ce début juillet et que vos lectures se profilent sous les meilleurs auspices. Pour ma part, ce septième mois de l'année sera synonyme d'aventures, de flots déchaînés, d'hors-la-loi et de Jolly Roger !

Si vous suivez ce site depuis quelques temps déjà, sans doute avez-vous remarqué ma passion pour les boucaniers, à fortiori pour les flibustières.

Mon goût pour les pirates a débuté très tôt, entre L'île au trésor et Peter Pan, les butins des Goonies et de Cutthroat Island, les périples d'Albator dans les nuées interstellaires... Mais c'est avec l'incroyable diptyque Lady Pirate, signé Mireille Calmel, que cet intérêt pour le genre s'est mué en amour frénétique !

Parmi les livres qui m’ont le plus marquée, on trouve en excellente position Les valets du roi, premier tome de la duologie. Coup de foudre d’ado, lu sans doute trop tôt (à douze ans, chipé dans la bibliothèque de mes grands-parents), Lady Pirate tient une place à part dans ma vie de lectrice. D’emblée, j’ai été conquise : l’intrigue, réinterprétation fictive de la vie de la célèbre Mary Read, nous conte ses péripéties de dame pirate, sur les mers comme sur terre. Mary est un personnage incroyable, courageux, téméraire, combatif, épris de liberté, bisexuel de surcroît. Le premier tome la voit évoluer de garçon chétif (travesti pour avoir une éducation) en femme libre, amoureuse et indépendante. Elle rencontre sa première liaison, Madame Emma de Mortefontaine, qui deviendra sa pire ennemie, puis l'amour dans les bras du maréchal des logis Niklaus Olgersen. Entre les batailles, les espions et le cœur, Mary se forge une personnalité hors-normes. Véritable roman de cape-et-d’épée qui évoquerait Dumas si sa sensualité n’était pas si explicite, Les valets du roi se dévore en l’espace de deux jours… Pour finir sur l’un des dénouements les plus cruels et les plus durs qu’il m’ait été donné de lire. Une conclusion qui s'achève sur une phrase prophétique : « Sa guerre venait de commencer. » Durant les vingt-quatre heures nécessaires pour mettre la main sur le tome 2 (le temps de le chaparder à mon grand-père, après l’école), je n’ai jamais connu une frustration si grande. Je voulais savoir la suite, j’en avais un besoin viscéral, obsessionnel… Jamais l’attente d’une suite ne m’a tant tournée les sangs. Aussi si vous vous lancez dans Lady Pirate, je ne peux que vous conseiller d’acquérir le diptyque d’un coup !

Depuis, évidement, d'autres œuvres se sont ajoutées à mes étagères. J'ai noué un attachement sans borne pour le roman Louves de mer de Zoé Valdès (on en reparlera), la quadrilogie Pirates des Caraïbes (oui quatre ! Pas un de plus et encore La Fontaine de Jouvence est déjà un ajout superficiel), le délirant long-métrage coréen The Pirates mais surtout l'incroyable série Black Sails...

Il était donc temps de revenir à mes premiers amours. Après quelques excursions épisodiques au cours des cinq dernières années, consacrons un mois complet à ces écumeur/ses des océans.

Voici le planning de juillet !

 

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram

Envie d'une escapade au Pays des Merveilles ?

Suivez le lapin blanc 🐰🐰🐰

Email