top of page
  • Chloé

Bonne résolution livresque n°31 : Offrir un Noël féerique aux enfants ! – Part. 2

Bonne résolution livresque n°31 :

Offrir un Noël féerique aux enfants !

– Part. 2


Ah Noël...

Nous autres matous savons que quelque chose se prépare selon le degré d’agitation de nos humains. Me concernant, c’est lorsque je vois ma libraire attitrée se transformer en courant d’air, dire adieu à sa vie sociale et encombrer mon salon de cadeaux que je comprends : la date fatidique est arrivée.

Il semblerait donc, une fois encore, qu’il m’incombe de lui donner un coup de patte. Ça tombe bien, mon humaine a laissé traîner quelques suggestions pour vos bambins. Dire qu’il n’y a pas un chat là-dedans – heureusement que je suis là pour garantir la caution féline ! Et par mes moustaches, je vous promets un réveillon livresque des plus réussis.

Pour cette chronique, je vous laisse entre les pattes expertes de Baudelaire.
 

Le Renard et le Lutin – Le Pop-Up de Astrid Lindgren (autrice) & Eva Eriksson (illustratrice) / Editions Ecole des Loisirs / 32 pages / 20€.

🎄 À glisser sous le sapin pour… Les enfants rêveurs, dès 3 ans

🎁 Sous le paquet cadeau : C’est la nuit de Noël : Goupil, un renard affamé, se faufile dans une ferme et espère dérober de quoi manger... C’est sans compter sur un lutin qui veille au grain.

L’avis du Chat Lettré : Depuis sa sortie, en 2018, Le Renard et le Lutin compte parmi les incontournables de décembre. D’emblée, ce bel album évoque les fêtes de fin d’année, le silence floconneux, la chaleur du réveillon... Véritable pépite des Editions l’Ecole des Loisirs, il véhicule de très belles valeurs comme le partage et la tolérance.

Par une froide nuit enneigée, un lutin va offrir le couvert à un renard qui, poussé par la faim, s’est aventuré jusqu’au poulailler familial. Farfadet et goupil vont ainsi partager un bol de bouillie, généreusement offert par les enfants du coin. Souvent cerné de préjugés et rejeté, notre renard est pourtant accueilli à bras ouverts par ce lutin. Ce dernier est apparenté à une sorte de Père Noël - on retrouve le mythe de la nourriture posée à l’attention d’un être magique que les enfants ne voient pas ; ceux-ci apportent la bouillie au farfadet car, bien que ne l’ayant jamais vu, ils croient en son existence... Une gentillesse désintéressée, dont l’absence de retours n’ôte rien à la beauté du geste. Même s’ils n’en ont pas conscience, leur présent est apprécié et accepté par deux êtres opposés (le renard et le nain).

Outre sa jolie trame, l’album en tant qu’objet est superbe, valorisant la plume sobre mais lyrique de Lindgren. Ce petit chef d’œuvre de douceur et d’amour, magnifiquement illustré par Eva Eriksson, est paré de couleurs chatoyantes. L’histoire aux idéaux forts, mignonne et inspirée, combine à merveille charme vulpin et enchantements de Noël.

Pour notre plus grand plaisir, l’ouvrage bénéficie cette année d’une édition pop-up collector ! Avec ses volets à soulever, ses décors en 3D, son joli titre scintillant, ses personnages facétieux et sa poésie, voilà le cadeau parfait !


« Ah comme cette nuit est claire, comme elle est silencieuse. C’est une nuit pour les renards et les lutins. »

L'écureuil et la première neige de Sebastian Meschenmoser / Minedition / 60 pages / 15€

🎄 À glisser sous le sapin pour… Ceux qui guettent les flocons, dès 4 ans.

🎁 Sous le paquet cadeau : L’écureuil se désespère ! Hiberner à chaque hiver n’a rien de drôle… Pas l’ombre d’un flocon en vue. Et d’ailleurs, à quoi ressemble ces fameux flocons dont parle sans cesse le bouc ? Cette fois-ci, pas question de dormir ! Avec ses compères, l’écureuil le jure : ils verront la première neige !

L’avis du Chat Lettré : En l’espace de six livres, Sebastian Meschenmoser a trouvé son animal fétiche : un écureuil cuivré comme l’automne, agile comme le vent et facétieux comme un farfadet !

Chaque aventure de ce petit personnage allie la candeur de l’intrigue à la beauté des dessins, sublime la nature et ses habitants, propose une adorable escapade dans le royaume sylvestre. A la fois cocasse et enchanteur, L’écureuil et la première neige ne fait pas exception.

Pour cette excursion saisonnière, le peintre-romancier mise sur des décors épurés et un texte minimaliste. Très peu de mots ici, l’essentiel se joue à travers l’image. Le travail sur le mouvement est une immense réussite, notamment cet effet « esquisse » qui figure la course de notre héros roux autour d’un tronc.

Si le trait est réaliste, Meschenmoser parvient à insuffler à ses protagonistes des expressions comiques, des mimiques attendrissantes. Il retransmet ainsi l’engourdissement, la malice, la surprise puis la fascination de son trio principal. Les yeux sombres de l’écureuil, du hérisson et de l’ours brillent d’enchantement devant les flocons tant attendus – un émerveillement partagé avec les lecteurs. Par les somptueux paysages, on perçoit l’atmosphère cotonneuse de cette forêt enneigée, la sensation du froid sur le bout du nez, le parfum des sous-bois… Leur curiosité contentée, tous iront dormir à poings fermés.

L’album parfait pour s’assoupir, bien au chaud sous la couette.


« Et si les premiers flocons de neige étaient déjà tombés
et qu’ils ne les avaient pas remarqués !? Et si la neige se trouvait quelque part et que l’hiver
était depuis longtemps déjà là ?
Il faut absolument partir à sa recherche ! »

Un Noël enchanteur de Astrid Lindgren (autrice) & Cecilia Heikkilä (illustratrice) / Editions Cambourakis / 32 pages / 15€

🎄 À glisser sous le sapin pour… Les grands nostalgiques, dès 6 ans.

🎁 Sous le paquet cadeau : Célèbre autrice suédoise, Astrid Lindgren revient sur ses souvenirs d’enfance et nous convie à explorer le mois de décembre 1913.

L’avis du Chat Lettré : Que donnerait la rencontre entre l’autrice du Renard et le Lutin et l’illustratrice du Pull de Noël ? Les mémoires nostalgiques de l’une croisent le trait moderne de l’autre – l’alliance est improbable, pourtant, elle fonctionne.

D’une plume facétieuse et poétique, Lindgren narre le Noël de ses six ans. Les vieilles comptines, la recherche du sapin idéal, les paysages enneigés, les péripéties culinaires, les rapports fraternels, les retrouvailles familiales, l’inévitable messe de minuit, les cadeaux tant désirés… Tout ce qui contribue à cette atmosphère si singulière des débuts hivernaux ! L’ambiance est travaillée avec soin, le style est comme toujours ciselé à la virgule près. La traduction, signée Catherine Renaud, épouse à la perfection l’aura originale. Il se dégage un charme suranné de cette histoire d’antan, la familiarité chaleureuse de jadis. L’immersion reste cependant accessible aux plus jeunes – preuve que la magie du réveillon reste intacte, génération après génération.

Pour mettre en images ces fragments biographiques, les Editions Rabén & Sjögren ont fait appel à une compatriote : Cecilia Heikkilä. Cette dernière délivre une succession de tableaux enchanteurs. Elle nous régale de ses illustrations pétillantes, confère à Småland des allures de conte de fée. Nimbés d’une douce rêverie, auréolés de couleurs vives, ses dessins délicats ajoutent au texte un supplément magique. Sur le tableau final, glissé là en un clin d’œil habile, un goupil observe au loin le traineau des Lindgren. L’hommage est bouclé.

Un album à découvrir avec ses aïeuls, au coin du feu.


« La veille de Noël est un jour étrange à mon avis.
Toute la journée, on doit attendre, encore et encore. »


C'est enfin Noël, mon shiba ! de Laetitia Arnould / Editions Twinkle / 56 pages / 19€90

🎄 À glisser sous le sapin pour… Les amoureux de Noël, dès 7 ans.

🎁 Sous le paquet cadeau : Orion, le shiba inu, s’apprête à célébrer dignement les fêtes de fin d’année. Quelle est la clef d’un Noël réussi ? Suivez votre guide canin !

L’avis du Chat Lettré : En l’espace de trois livres, Laetitia Arnould et son égérie à quatre pattes Orion se sont imposées comme les incontournables des Editions Twinkle. En cette fin décembre, la romancière-illustratrice nous fait cadeau d’un merveilleux album. Sans surprise, l’objet en lui-même est une pépite polie dans ses moindres détails – couverture aux dorures miroitantes, touché velours, papier glacé… La qualité qui a fait la réputation de l’éditeur est une fois de plus au rendez-vous.

Chaque page est illustrée avec le plus grand soin et on sent l’amour que la créatrice voue à cette période. Sa plume est égale à elle-même, délicate et lyrique. De fait, le style se marie parfaitement aux dessins traditionnels, leurs couleurs lumineuses et leur élégance rétro.

L’intrigue déploie quant à elle des trésors de douceur. Page après page, les petits lecteurs découvrent Noël, ses traditions, ses recettes, ses incontournables. De courtes légendes apportent une dimension didactique à l’ensemble : quelle est la différence entre le houx et le gui ; pourquoi opter pour un épicéa, un noble ou un nordmann ; comment reconnaître les variétés de pommes de pin… Sur les traces d’Orion, les enfants s’approprient les codes et la magie si particulière des fêtes. En narrateur, l’adorable shiba s’avère toujours aussi craquant. Noël sied très bien à la saga.

Enfin, l’impression est éco-responsable et 5% du prix de vente est reversé à Akita Home – une association consacrée aux shiba. De quoi offrir une jolie escapade littéraire ET soutenir une noble cause.


« Noël, c’est la fête des lumières.
Dansez, dansez, jolies lueurs,
dans la nuit bleue de l’hiver… »

Une souris nommée Miika de Matt Haig (auteur) & Chris Mould (illustrateur) / Editions Hélium / 240 pages / 13€90

🎄 À glisser sous le sapin pour… Ceux qui cherchent leur voie, dès 8 ans.

🎁 Sous le paquet cadeau : Miika vit dans le joli patelin de Lutinbourg. Elle a pour ami le jeune Noël, pour confident le renne volant Eclair et pour colocataire la fée de Vérité. Choyée et protégée, elle ne manque ni de nourriture, ni d’amis. Elle est une souris comblée – quoi qu’en dise Bridget la Brave, un autre rongeur un poil aigri. Pourtant, Miika s’interroge… Qui est-elle et que vaut-elle vraiment ?

L’avis du Chat Lettré : Pour le premier spin-off de sa série jeunesse, Matt Haig a choisi de se concentrer sur Miika. Miika, c’est cette adorable petite souris douée de parole qui a accompagné Nicolas dans son épopée. La trame se déroule juste après les évènements d’Un garçon nommé Noël et renoue avec des personnages bien connus.

On retrouve ici toute la force du premier opus : un univers magique singulier, une galerie de créatures fantastiques, des péripéties trépidantes, des personnalités attachantes, une plume pleine de verve dont la poésie côtoie tantôt un humour absurde à la Roald Dahl, tantôt des idées philosophiques…

S’il s’adresse aux enfants, Une souris nommée Miika n’est dénué ni de profondeur, ni d’une certaine maturité. Comme souvent chez Haig, le parcours émotionnel et psychologique du protagoniste s’avère le cœur de l’intrigue. Aidée par une pincée de magie, Miika va découvrir sa véritable valeur, commettre des erreurs, saisir ses qualités, apprendre à être plus indulgente envers elle-même, assumer pleinement qui elle est. Le romancier noue sa trame sur une quête intime et universelle : le besoin d’être apprécié et reconnu mais surtout de s’aimer et de se valoriser.

Haig insuffle au passage une réflexion très mûre sur l’importance d’être bien entouré. Ceux qui se ressemblent ne s’assemblent pas forcément. Sans aucun manichéisme, la figure de Bridget personnifie ainsi l’amitié toxique – des relations éprouvantes qui peuvent blesser tout un chacun, y compris les plus petits. En cherchant en vain l’affection puis l’approbation de ses semblables, Miika finit par s’apercevoir que ceux qui lui sont bénéfiques, ses véritables amis, n’ont pas à être comme elle. La diversité est une force, la tolérance aussi et cela ne lui retire en rien son identité. Elle n’a pas à être comme les autres. Elle ne peut pas changer et n’a pas à le vouloir. Elle doit simplement être elle-même, en symbiose avec ses valeurs. Une très belle morale sur l’accomplissement personnel.

Notons que l’ouvrage se lit indépendamment du reste de la saga et s’adresse à un public un peu plus jeune. De quoi faire découvrir aux enfants la saga extraordinaire de Matt Haig.


« Une impossibilité, c'est juste une possibilité
que tu n'as pas encore comprise. »

 
En vous souhaitant à tous un Noël miaoustique, votre zélé félin rend la plume !

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram

Envie d'une escapade au Pays des Merveilles ?

Suivez le lapin blanc 🐰🐰🐰

Email

bottom of page