L’avis des libraires - 167ème chronique : Comédies romantiques - Les films pour pleurer, rire et s'aimer

03/04/2020

L’avis des libraires - 167ème chronique

Comédies romantiques - Les films pour pleurer, rire et s'aimer 

par l'équipe d'Allociné
La sélection bonbon qui a tout bon !

A travers cette encyclopédie visuellement irréprochable, l'équipe d'Allociné vous convie à redécouvrir 70 roms coms qui ont marqué le monde du cinéma.

 

La comédie romantique est un genre sous-estimé. Elle l'est en littérature et, sans surprise, tout autant dans le 7ème Art. Film de gonzesse, nanar guimauve, au pire ; plaisir coupable, réminiscence adolescente au mieux. On l'assimile exclusivement au genre féminin (ce qui est forcément une tare, rappelons-le), on le dénigre, on s'en moque...

Dire qu'on a aimé le dernier Xavier Dolan, qu'on a vu douze fois American History X et qu'on attend avec impatience le prochain Bong Joon-Ho, ça passe toujours bien. Avouer qu'on connaît l'intégralité des scènes de 10 bonnes raisons de te larguer, tous les pas de danse de Patrick Swayze et qu'on fredonne Summer Nights chaque été, là par contre c'est une autre histoire ! A croire que cinéphilie et rom com sont rarement compatibles...

Pourtant la comédie romantique fait du bien : elle apporte un peu de légèreté, d'humour et d'amour dans un quotidien terriblement terne ou angoissant. En cette période anxiogène qui est la nôtre, le meilleur remède reste encore de se détendre, d'arrêter de se prendre au sérieux ou de déprimer face aux mauvaises nouvelles qui envahissent perpétuellement téléphone, TV et journaux. Pendant deux heures, on s'autorise à vadrouiller parmi les coups de foudre, les licornes et les happy-ends et on s'offre une petite bulle tendre, cocasse ou délirante. Promis, personne ne vous jugera - dans le cas contraire, changez d'entourage, les gens qui jugent sont rarement des bonnes fréquentations.

De fait, d'excellentes comédies romantiques, il y en a. Moult. Parmi elles, certaines ont marqué les salles obscures et l'Histoire du cinéma. Ce livre se fait un devoir de vous rappeler que la comédie romantique, franchement, c'est cool !

L'ouvrage est déjà un petit bijou en soi : mise en page colorée, beaucoup d'infos dispersées çà et là, un visuel collage/scrapbooking plutôt inspiré, aucun pavé indigeste... Le style est léger et agréable à l'image du genre qu'il traite.

Chaque film est analysé sur deux à quatre pages : le couple phare est évoqué, de même que la scène culte, le premier baiser, des anecdotes sympas, l'oeuvre préférée du cinéaste... Le tout est accompagné d'un court paragraphe coup de cœur qui explique pourquoi la rom com en question à sa place au sein de la sélection.

Le petit plus appréciable : le potin coulisse qui relate quel/le acteur/rice aurait pu tenir le haut de l'affiche. Difficile d'imaginer Kate Winslet en Bridget Jones ou de se figurer Emma Watson et Miles Teller en couple virevoltant dans La La Land... Pourtant, ils étaient bien en lice !

A noter que cette anthologie est plutôt pratique : les films sont classés en dix catégories dont l'immanquable Grands classiques (Drôle de frimousse), la déjantée Trash (Mary à tout prix), l'excellente sélection Indé (Punch-Drunk Love) ou encore la très chauvine Made in France (Mon inconnue). Au besoin, vous avez le choix entre plusieurs indexes qui permettent rapidement de dénicher le long-métrage souhaité.

Si l'on excepte les soixante-dix films qui sont analysés ici, vous avez quelques bonus très cools, notamment plusieurs portraits dédiés aux stars de la rom com : Audrey Hepburn, Richard Gere, Julia Roberts, Ryan Gosling, Hugh Grant ou encore Molly Ringwald ont ainsi une double-page qui leur est entièrement consacrée.

On trouve aussi des interludes plutôt bien faits sur les plus beaux baisers, les râteaux mémorables et les grandes déclarations au cinéma.

Evidemment, on est tout à fait en droit de remettre en cause les choix de la rédaction, de râler parce qu'il manque LE film culte de nos séances spéciales ruptures ou de pester contre l'absence de diversité des couples présentés - sur ce dernier point toutefois, il convient de rappeler que la rom com a très souvent privilégié les amoureux hétérosexuels blancs, il est donc difficile d'en tenir rigueur aux auteurs...

En définitive, ce recueil reste un indispensable pour les éternelles fleurs bleues et les romantiques nostalgiques. Les autres, qu'ils soient réfractaires au genre ou novices en la matière, trouveront sans doute quant à eux quelques idées pour de futures soirées canapé. Les cinéphiles curieux, de leur côté, y découvriront peut-être quelques pépites méjugées.

En parcourant ce livre, je me suis rendue compte à quel point la rom com avait toujours fait partie de ma vie de lectrice ou de spectatrice. A des moments où j'en avais besoin, à l'occasion de délires entre copines, de premiers rendez-vous un peu gênants... A quel point j'aime ce genre, au même titre que j'affectionne un western, un thriller ou un film en costumes.

Alors merci à 10 bonnes raisons de te larguer de m'avoir fait découvrir Heath Ledger, à My PS Partner pour ses fous-rires délurés, à Some Kind of Wonderful pour présenter un triangle amoureux vraiment intéressant, à Ruby Spark pour son inventivité, à (500) jours ensemble pour sa poésie barrée mélancolique, à Moonrise Kingdom pour sa justesse, à (Beaucoup) plus si affinités pour traiter les relations de couple avec autant d'honnêteté et à Il était temps pour me faire du bien, encore et toujours, à chaque coup dur. Merci à tous ces longs-métrages et bien d'autres. Vous êtes ma caution candeur depuis quinze ans et je vous aime, profondément, du fond de mon petit cœur cynique. 

Sur ce, chers lecteurs, prenez soin de vous, regardez des comédies romantiques, tchao !

Les 13 comédies romantiques favorites de votre libraire que vous pourrez décortiquer dans ce livre :

Rendez-vous

Le mariage de mon meilleur ami

Pretty Woman

Le journal de Bridget Jones

Dirty Dancing

La la Land

Il était temps

L'arnacœur 

High Fidelity

(500) jours ensemble

Moonrise Kingdom

Crazy Stupid Love

10 bonnes raisons de te larguer

 
Les 13 comédies romantiques favorites de votre libraire que vous ne trouverez PAS dans ce livre - et c'est un scandale :

Polly et moi

Don Jon

2 garçons, 1 fille, 3 possibilités

Conversation(s) avec une femme

That Awkward Moment

My PS Partner

Trop jeune pour elle

Et (beaucoup) plus si affinités

Bye Bye Love

Un peu beaucoup aveuglément

Ruby Spark

Amour et turbulences

Some Kind of Wonderful 

Permis d'inverser !

"Allociné vous conseille... Je vous suggère plutôt..."

16 bougies pour Sam / Rose Bonbon : On parle beaucoup de 16 bougies pour Sam mais force est de constater qu'à l'ère post #metoo, le film est problématique sur de nombreux points ! Dans les grandes largeurs, il s'avère raciste, dépeint une histoire d'amour vide, pose une image nauséabonde du couple et tombe à fond dans la culture du viol... Je continue ? Bref, à la place de cet étron guimauve, on penchera plus sur Rose Bonbon, un autre film scénarisé par John Hughes autrement plus recommandable. Au casting, on retrouve bien sûr Molly Ringwald, icone des 80's, mais aussi le craquant Andrew McCarty, l’inénarrable Jon Cryer, la géniale Annie Potts et le salaud magnifique James Spader. Sur fond de lutte des classes à la sauce teenager, une jeune héroïne forte qui n'a honte ni de sa condition sociale, ni de ses choix et un premier de la classe qui devra apprendre à faire fi du regard des autres et de la pression familiale. Convenu, certes, mais toujours aussi charmant.

Love Simon / Alex Strangelove : Love, Simon a donné lieu à l'une de mes plus grosses déceptions cinématographiques - je vénère le bouquin et le fait est que l'adaptation n'est absolument pas à la hauteur : excès de pudibonderie, thématiques religieuses balayées, succession de vannes particulièrement lourdingues, alchimie inexistante dans le couple principal... Du coup, on lui préfère Alex Strangelove qui traite des mêmes thématiques mais avec infiniment plus du justesse : les pulsions adolescentes, la tension sexuelle, l'euphorie amoureuse ; la mise en scène, colorée et inspirée, du réalisateur Craig Johnson ; le coming-out vu par le prisme du questionnement sur l'orientation sexuelle, l'opinion des amis, le regard de la (future-ex-) petite amie. Le long-métrage offre de beaux moments d'émotions ainsi qu'une réflexion sur des sujets douloureux (le regard des autres, l'homophobie, le rejet familial). Une comédie romantique charmante, délicieusement barrée et engagée où les interrogations d'Alex sont au cœur de l'intrigue.

Sex Friends / Sexe entre amis : Sortis la même année et sur le même thème, Sexe entre amis a malheureusement été éclipsé au profit de Sex Friends. Pourtant, le film porté par Mila Kunis et Justin Timberlake est autrement plus drôle, touchant, fun et distrayant que la romance mièvre du tandem Natalie Portman/Ashton Kutcher... Les personnages sont largement mieux écrits et attachants - si on était mauvaise langue, on dirait aussi qu'ils sont mieux joués, m'enfin...  Sexe entre amis est une comédie de mœurs distrayante, feel-good et sexy que je vous encourage à découvrir si vous êtes passés à côté.

Comme Cendrillon / 100 Girls : 100 Girls est un peu un Cendrillon moderne façon trash... Entendez que c'est via une culotte que le jeune homme, étudiant à l'université, tente de retrouver sa princesse ! Certes, l'humour est parfois gras, voir souvent beauf. Mais il se dégage du long métrage quelques moments vraiment plaisants et une véritable ode aux femmes. Original et décomplexé, réussi et plutôt osé, on le préfère largement à la mièvrerie de Comme Cendrillon !

Tamara / Le journal intime de Georgia Nicholson : Perso, je n'ai jamais compris l'engouement autour du film - hormis Rayane Bensetti s'entend. L'adaptation a ôté tout le charme et le sel de la BD de Zidrou pour n'en laisser qu'un insipide teen-movie à la française, avec une actrice beaucoup trop mince pour le rôle titre et des personnages offrant peu de diversité là où la bande-dessinée se distingue, justement, par des héros de toutes les origines, aux corpulences variées... Du coup, on s'intéresse aux productions d'Outre-Manche avec une adaptation beaucoup plus fidèle d'une oeuvre YA culte : Le journal intime de Georgia Nicholson. Héroïne complexée, tensions entre copines, amourettes contrariées - tout le sel d'une comédie romantique pour ados ! A noter que la réalisatrice en charge du film n'est autre que la créatrice de Joue-la comme Beckham, Coup de foudre à Bollywood et Music of My Life. On est donc sur un palmarès autrement plus impressionnant.

Elle est trop bien / My Fair Lady : Pourquoi avoir misé sur le remake insipide des 90's alors que vous aviez l'original à portée de main ? Sérieux Allociné, s'il vous manquait des films pour la catégorie Teen, vous aviez largement l'embarras du choix - Wild Child, Easy A, Say Anything etc. ! Bref, Elle est trop bien est LE long-métrage connu pour avoir brassé tous les clichés tant reprochés au genre. Du coup, à moins de vouloir constater par vous-mêmes ce qu'il ne faut surtout pas faire avec une rom-com, misez plutôt sur l'original porté par la délicieuse Audrey Hepburn !

27 robes / L'abominable vérité : Quitte à se farcir l'une des innombrables comédies romantiques avec Katherine Heigl en tête d'affiche, on opte largement plus pour The Ugly Truth ! La raison ? Gerard Butler, lequel vient dynamiter gentiment l'image du prince insipide si cher à la rom com. Ses altercations bourrues avec l'héroïne, son humour odieux et sa prestation au son des rythmes latinos suffisent à atténuer la niaiserie des propos. Le tandem Heigl/Butler, inattendu et improbable, marche vraiment. A noter que le film n'a aucune autre ambition que celle d'être léger, frivole et divertissant - ce qu'il accomplit du reste fort bien. Du coup, on adhère, clichés ou pas. Parce que Gégé.

Comédies romantiques - Les films pour pleurer, rire et s'aimer par l'équipe d'Allociné, paru aux Éditions Webedia Books, 219 pages, 24€90.

 

Article paru dans le Pays Briard le 03.04.2020

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

Digressions, non-dits & qu’en-dira-t-on #10 : Quand l'adaptation dépasse le livre...

25/03/2020

1/10
Please reload