Jules et le renard #En 3 points

11/10/2019

 

Titre : Jules et le renard

Auteur : Joe Todd-Stanton

Éditeur : Ecole des Loisirs

Genre : Chronique de vie, aventures, animaux, vie en communauté

Date de parution : 2019

Résumé de l'éditeur : Jules le souriceau vivait tout seul dans son petit terrier et il aimait ça. Il échappait ainsi à tous ceux qui voulaient le croquer, sous la terre ou en surface : hibou, taupe, blaireau, chien, lapin, fermière. Mais la vie est pleine de surprises. Un jour, parce qu’il a eu pitié d’un renard très rusé, mais surtout affamé, Jules finit par devenir… non ! pas sa proie. Beaucoup mieux que ça !

Note : 4,5/5

#En 3 points :

 

*Un adorable album : Bien que le vieil adage "ne pas juger un livre à sa couverture" soit une règle d'or pour de nombreux lecteurs, il faut bien convenir que, lorsqu'il s'agit de littérature pour enfants, il est plus difficile de suivre cette règle !

En l’occurrence, Jules et le renard tape immédiatement dans l’œil des petits et grands, avec ses teintes vives, ses personnages adorables, sa multitude de détails... Impossible de résister au style de Joe Todd-Stanton !

Si la couverture est prometteuse, les pages confirment tout le talent du jeune illustrateur britannique : poésie bucolique ; chatoyantes couleurs automnales du terrier de Jules au vert étincelant de la forêt (territoire d'un certain renard et d'une chouette belliqueuse), en passant par les champs dorés ; kyrielle de petits éléments venant embellir la beauté des planches, souligner la minutie du dessinateur ; monde souterrain florissant avec ses adorables habitations peuplées par ses familles de lapins, taupes et blaireaux... L'imaginaire doux et soigné de Todd-Stanton se dévoile pour notre plus grand plaisir, lumineux et terriblement attachant.

 

* Une histoire d'amitié qui fait fi des différences : Si les visuels sont absolument merveilleux, l'intrigue, elle, est plus qu'à la hauteur !

Après sa jolie fable écolo Le secret du rocher noir, Todd-Stanton nous régale cette fois avec cette sempiternelle histoire d'amitié faisant fi des différences. Certes, la trame est plutôt traditionnelle mais elle ne retire rien à la beauté et la justesse du message.

Sont également évoqués au fil du récit le pardon, le partage, le courage, l'ingéniosité, la compréhension mutuelle, l'apprivoisement entre deux êtres à la nature opposée... On craque pour le lien qui se développe entre la petite souris Jules et le gourmand goupil, sans grandes effusions ni pathos mais avec beaucoup de sobriété et de sincérité.

L'histoire se permet également de réels moments d'aventures et un suspense final qui devrait tenir en haleine les plus jeunes. Quelques petites touches d'humour pour relever le tout, et le tour est joué !

Enfin, si le vocabulaire est précis (glapir, bonté, vorace, pas feutrés), il reste adapté pour les enfants de 3 à 6 ans.

* Une morale inhabituelle : Enfin, si l'intrigue est plutôt classique, un point, spécifiquement, mérite d'être souligné. En effet, à notre époque, il est de bon ton d'avancer l'importance de la vie en communauté : la popularité et la sociabilité comptent souvent parmi les signes de réussite les plus évidents. Le fait d'être solitaire, de vivre en marge de la collectivité, est souvent mal perçu - c'est une vision que l'on retrouve dans de nombreux ouvrages dédiés aux enfants et aux adolescents, où avoir la cote et être parfaitement intégré à la société font figure d'objectifs majeurs pour le héros/l'héroïne.

Joe Todd-Stanton prend exactement le contre-pied de cette affirmation : Jules et le renard ont chacun une personnalité plutôt solitaire, ils ne cherchent aucunement à se lier avec les autres et cette situation leur convient parfaitement. Lorsqu'ils sympathiseront, ils ne trahiront pas leur nature ; en revanche, ils reconnaîtront l'importance d'avoir un ami cher, quelqu'un sur qui compter et la joie de le voir lorsque l'envie s'en fait sentir. C'est donc l'amitié au sens le plus noble du terme qui est mis en avant dans cet ouvrage.

Leur solitude est un choix et le fait de ne pas stigmatiser ce trait de caractère permettra aux enfants de comprendre qu'on peut s'épanouir comme on le souhaite, seul ou en groupe, sans rejeter pour autant tout lien affectif.

Un beau message à contre-courant de la bien-pensance actuelle... Et un coup de cœur absolu pour ce tandem si touchant !

« Par la suite, Jules et le renard continuèrent à apprécier la solitude.

Mais, de temps en temps, Jules était très heureux d'inviter un ami à dîner. »

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 154ème chronique : Æternam Opéra

03/12/2019

1/10
Please reload