La grande famille #En 3 points

04/10/2019

Titre : La grande famille

Auteure : Galia Bernstein

Genre : Animaux, tolérance

Date de parution originale : 2018

Résumé officiel : Simon le petit chat pense être de la famille des félins, mais le lion, le puma, le tigre et le guépard trouvent cette idée absolument farfelue : les félins rugissent, courent vite, sont cruels… Simon et eux n’ont rien en commun ! Et s’ils se trompaient ?

Note : 4/5

#En 3 points :

 

* Des dessins craquants : La première chose qui saute aux yeux en découvrant La grande famille, c'est l'art de son auteure-illustratrice, Galia Bernstein ! Les dessins sont à la fois mignons et inspirés, sobres mais craquants. Les traits aux contours diffus soulignent le mouvement, le toucher duveteux des fourrures. Les illustrations sont également très expressives ; la créatrice prend plaisir à accentuer les mimiques des personnages, de la moue dubitative de Simon à l'effarement des grands félins qui commencent à prendre en considération le discours de ce chaton perspicace. L'album est ainsi particulièrement attractif pour les enfants : les dessins lumineux se détachent parfaitement sur des décors immaculés, voir totalement inexistants (un simple fond blanc), qui permettent aux jeunes lecteurs de se focaliser sur les personnages.

* A nos amours félines : Pour les amoureux de cette famille, là encore c'est un véritable plaisir de découvrir les Felidae croqués par l'auteure ! Bernstein nous présente tour à tour le lion, roi vaniteux des animaux, à la queue touffue et à la crinière imposante ; l'élancé guépard, rapide et gracile ; le belliqueux puma, au bond leste et à la cruauté revendiquée ; la panthère noire, issue de la forêt tropicale, qui prend plaisir à dormir dans les arbres ; et enfin le puissant tigre aux magnifiques rayures. Au milieu de ces grands fauves orgueilleux, le petit Simon gambade de l'un à l'autre et cherche à comprendre ce qui le rapproche et le différencie de ces alter-ego un peu plus imposants...

* Tous pareils, tous différents : Evidemment, les dessins sont superbes, ce tour du monde des fauves est des plus réjouissants mais ce qui rend La grande famille si attachant, c'est son message : l'album est une réflexion sur la différence, sur l'acceptation et la cohabitation. Car tous ces félins, malgré certaines caractéristiques opposées, se ressemblent. Ils ont tous de « jolies petites oreilles, des nez plats, de longues moustaches, de longues queues, des dents pointues, des griffes... et de grands yeux qui voient dans le noir ». Une logique qui s'applique non seulement aux matous mais aussi aux Humains - la métaphore est évidente pour les adultes et permet aux plus jeunes d'assimiler cette idée de tolérance, cette vérité universelle du Tous pareils, tous différents. S'attarder sur les points communs et faire fi des différences pour vivre ensemble… C'est la leçon qu'inculque Simon à ses grands "cousins" et aux jeunes enfants qui découvrent cette fabuleuse histoire. Une leçon renforcée par un final qui voit le lion, le guépard, le puma, la panthère et le tigre accepter le petit chat et le laisser jouer avec eux, avant que tous ne s'endorment paisiblement.

Un album plein d'humour et de tendresse, à la morale primordiale et, assurément, un coup de cœur de la littérature jeunesse !

« [...] ils passèrent le reste de la journée à bondir, rôder, cabrioler et jouer, comme on fait toujours, dans la grande famille des félins. »

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 154ème chronique : Æternam Opéra

03/12/2019

1/10
Please reload