L’avis des libraires - 145ème chronique : Contes Merveilleux

01/10/2019

L’avis des libraires - 145ème chronique :

Contes Merveilleux,

ouvrage collectif dirigé par Vanessa Callico et illustré par Shiitake

Une merveilleuse édition...

Nous avons tous grandis en compagnie des contes. Enfants, lorsque l’heure venait de se glisser sous les draps, nous avions entre les mains ces anthologies poussiéreuses appartenant aux grands-parents ou ces recueils flambants neufs fraîchement offerts aux couvertures colorées… Ces ouvrages chéris dont on nous accordait la lecture d’une ou deux histoires. Les contes sont souvent les premiers récits entendus – entre ces pages, se découvraient des créatures enchanteresses, des dragons terribles, des sorcières, des géants, des demoiselles en détresse, des chevaliers intrépides, des petits aventuriers téméraires et autres félins futés. Nous avons vécu tant d’aventures, assimilé tout un folklore, prêté l'oreille aux morales, au fil de ces fables narrées entre chien et loup, à la venue de la nuit.

Adultes, peut-être avez-vous été piqué par la curiosité de redécouvrir les histoires qui avaient façonné votre imaginaire. De les voir avec vos yeux de grandes personnes. De voir tous les sous-entendus obscurs, les métaphores subtiles, les messages cachés, qui avaient échappé à votre candeur enfantine. Et, pourquoi pas, de vous laisser tenter par un nouveau recueil, un nouveau livre de contes ? Il y en a tant, anciennes ou nouvelles éditions, qui peuplent les étagères des librairies. Et toutes méritent que vous y jetiez un coup d’œil. Car le choix des histoires qui se trouvent dans une anthologie n’est jamais anecdotique, ce qui rend chaque recueil tout à fait unique.Contes merveilleux, paru aux Editions Le Héron d’Argent, est unique lui-aussi… à plus d’un titre.

L'ouvrage en lui-même est une merveille de 128 pages, en format relié, aux sublimes dorures en relief. Il contient vingt contes - quinze en version intégrale et cinq en version condensée. Les textes de Charles Perrault, Hans Christian Andersen, Jeanne Marie Leprince de Beaumont, Lewis Carroll ou encore des frères Grimm sont réunis ici.

Aux plus connus (La Belle au Bois Dormant, La Petite Sirène, Hansel et Gretel) succèdent d'autres histoires plus obscures, moins populaires auprès du grand public : Les fées, Les souliers rouges ou encore Les cygnes sauvages. J'ai pour ma part été comblée de retrouver des fables phares de mon enfance telles que Le Chat Botté, La Barbe Bleue mais aussi La petite fille aux allumettes. De plus, le recueil respecte la trame originale des contes et refuse les variations édulcorées trouvées dans de nombreuses anthologies contemporaines.

Le mérite de cette sélection parfaite revient à Vanessa Callico, laquelle a supervisé cette anthologie et apporté quelques légères modifications aux textes. On lui doit les versions condensées d'Alice au Pays des Merveilles, Peau d’Âne, La Reine des Neiges... Une première approche de ces œuvres cultes – lesquelles peuvent s’avérer relativement denses pour les plus jeunes.

L'autre point fort de ces merveilles littéraires repose sans nul doute sur les anecdotes distillées à la fin de chaque histoire. Saviez-vous que Blanche-Neige a pu trouver son inspiration dans le destin tragique de Margaretha, comtesse de Waldeck, empoisonnée à l'arsenic à l'âge de seize ans ? Qu'Andersen fut toujours malheureux en amour, ce qui lui inspira L'intrépide soldat de plomb ? Que la Corée a sa propre version du Chaperon Rouge, où le tigre joue le rôle du loup ? Que Napoléon était surnommé dans sa jeunesse le Chat Botté ? Que la Barbe-Bleue connaît un équivalent breton, Conomor le Maudit ? Voici quelques-unes des truculentes informations qui viennent se nicher au fil des récits. 

Enfin, la singularité de ce recueil, son plus bel atout aussi, nous provient du Japon. Pour illustrer l'une de leur dernière publication, les Editions du Héron d'Argent ont allié leur talent à celui de l'artiste Shiitake.

Elle nous offre ici une trentaine d'illustrations pleine page, aux couleurs vives et pétillantes. Aux récits européens se superposent la vision de la créatrice nippone, ses nymphes aux yeux démesurés, la beauté de ses décors fourmillant de détails. Inspirée, sensationnelle, unique... Chaque planche est d'une beauté à couper le souffle !

Vanessa Callico a très justement défini cette collaboration comme un "pont entre Orient et Occident". De fait, cette alliance entre la culture du vieux continent et celle du Pays du Soleil Levant, entre tradition et modernité, est une réussiteincontestable.

On ne peut que saluer le travail extraordinaire accompli par la maison... Et attendre d'ores et déjà un volume deux. En effet, la rumeur court qu'un second livre, consacré cette fois aux contes japonais, serait en préparation. De quoi rêver à d'autres Il était une fois...

Contes Merveilleux, ouvrage collectif dirigé par Vanessa Callico et illustré par Shiitake, Editions Le Héron d'argent. 128 pages. 29€90.

 

Article paru en version écourtée dans le Pays Briard du 01.10.19

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 154ème chronique : Æternam Opéra

03/12/2019

1/10
Please reload