L’avis des libraires - 117ème chronique : Saga Aristote Part. 2

19/03/2019

L’avis des libraires - 117ème chronique

Saga Aristote de Jean-Pascal Ansermoz :

Part. 2 : La Galerie des Citations

Comme vous l'avez sans doute compris à la lecture de la 1ère partie, j'ai énormément apprécié Aristote d'Ansermoz ! Les citations cultes jalonnant cette saga étant très nombreuses, j'ai décidé de leur consacrer un post à part entière.

Je me suis limitée à treize citation, disséminées sur les cinq tomes et croyez-moi, le choix a été rude ! La plume d'Ansermoz est si unique, si belle, que j'ai eu beaucoup de peine à ne choisir que ces quelques extraits...

Je vous souhaite néanmoins une plongée poétique dans le cœur d'Aristote !

~ Tome 1 :

Les moustaches d'Aristote ~

 

« Le jardin français a tendance à être tellement soigné qu'aucune herbe ne regarde là où elle ne devrait pas. Toute la nature est découpée et arrangée en paysage. C'est un peu la même différence entre une tête de salade qui vient d'être cueillie et une salade déjà prédécoupée en sachet : cela perd énormément  de charme et souvent de goût ! »

~ Aristote / Ari a dit, p 66

 

« Renoncer à lire, c'est renoncer à vivre. »

~ Narratrice / Faits Divers, p 89

 

« Etre, tout simplement, être attentif au présent, attentif aux autres, attentif à cette voix intérieure qui a tellement de mal à se faire entendre dans ce vacarme qui nous entoure. Chercher ce qui fait avancer, l'amour, la vie, l'espoir. Des images me viennent : c'est l'automne, les couleurs d'une promesses, une petite voix qui me dit : soit tranquille, il reviendra, il sera là toujours, tu n'es pas seul.

Un tapis de couleurs dans lequel je marche sur des souvenirs de mélancolie, des pans de ma vie, des bouts de peau tatoués à l'encore du cœur, une respiration, profonde, depuis la nuit des temps, profonde. Et une seule envie : rêver... et rêver encore. »

~ Aristote / Ari a dit, p 99-100

~ Tome 2 :

Pattes bleues et autres histoires de quartier ~

 

« Un poète était né pendant cette nuit.

Mais au fond qu'est-ce qu'un poète ? Techniquement, c'est une personne qui écrit de la poésie. Dans une autre version, c'est quelqu'un qui a perdu quelque peu le sens des réalités. »

~ Aristote / Patte bleue, p 15

 

« La nuit est un mouvement.

Noire et transparente grâce aux lumières nombreuses de ce monde Elle s'élève si haut lorsqu'elle devient si claire. Les sentiments s'emmêlent, gagnent en ampleur, profitent de son apaisement.

La nuit est un mouvement.

Invisible comme la lumière, comme tout changement, quel qu'il soit. La nuit devient transition, théâtre, projection. Comme une amante, une tragédie, un retour. Le retour de la solitude sous une coupole d'obscurité. Silence étrange et violent. »

~ Narrateur / La nuit est un mouvement, p 62

 

« A l'image des roses qui fanent une fois coupées de leurs racines, c'est dans l'éphémère qu'on doit chercher l'éternité. »

~ Narrateur / La nuit est un mouvement p 70

 

« Lorsqu'on lance un caillou dans l'eau, on peut observer les vaguelettes encore longtemps après qu'il a disparu dans les profondeurs. De la même manière, les pensées viennent s'échouer aux abords de sa conscience alors que les sentiments lui avaient déjà perforé le cœur. Le calme revient après la tempête qui l'avait précédée. »

~ Les négligeables, p 82

~ Tome 3 :

La logique des poissons ~

 

« Il y avait cet aquarium. Depuis Noël. Vous savez, ce truc où des poissons vous tirent la langue quand les humains leur tournent le dos et que, si tu réagis en levant la patte, tu te ramasses une remarque désobligeante. »

~ Aristote / Ari a dit, p 8

 

« Il y a toujours une émotion, même avant que le regard ne lui donne une forme, un corps, une raison d'être. Le sentiment précède même la pensée. Car celui qui regarde est regardé. L'immensité veille. Quelque chose de doux et tendre à la fois. [...] Pour la première fois de sa vie il eut le sentiment d'être arrivé. Il laissa dans ce désert une étincelle de son immortalité. »

~ Les ailes d'un ange, p 49

 

« Ce n'était sûrement pas tous les jours qu'il accueillait un couple qui avait l'air aussi perdu qu'amoureux. Mais quelqu'un qui avait choisi de vivre dans un tel endroit devait être préparé à voir des choses différentes. »

~ Les ailes d'un ange, p 51

~ Tome 4 :

Mon cœur amoureux ~

 

« Le bonheur est un déséquilibre, un décalage entre ce qu'on attendait et ce qui, d'une certaine manière, réveille un sentiment de joie. Un instant volatile donc. C'est en cela qu'il est difficile à reconnaître. Si on ne fait pas attention, il passe sans qu'on n'ait eu le temps de l'accueillir. Il est à la fois hésitation, temps suspendu, une uchronie dans la chronologie. »

~ Aristote / Ari a dit, p 110

~ Tome 5 :

Une histoire de fleurs ~

 

« Une pluie d'étoiles les accueillit et chacune était plus belle que l'autre. Il lui semblait n'avoir qu'à tendre un bras et d'en cueillir une, comme il aimait cueillir une pomme. »

~ D'une sorcière, d'un balai et d'un livre ouvert, p 13

 

« [...] si quelqu'un croit à l'existence des fées, ça se voit dans ses yeux !

Alors, la fée vint chaque soir se voir exister dans le regard de la petite fille. Se sentir exister dans les yeux de quelqu'un d'autre, c'est ce qu'on appelle parfois aussi l'amour. Elle était donc amoureuse et heureuse de vivre. »

~ Morgane et la fée, p 31

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

Digressions, non-dits & qu’en-dira-t-on #10 : Quand l'adaptation dépasse le livre...

25/03/2020

1/10
Please reload