L’avis des libraires - 97ème chronique : Les petites combines de Mark de Hurlevent

02/10/2018

L'avis des libraires : 97ème chronique

Les petites combines de Mark de Hurlevent 

 de Maxime Verneuil

Magie Frenchy

Descendant d'une prestigieuse famille de sorciers, Mark est en apparence un élève sans histoire, sociable, doué et studieux... Mais, dans le plus grand secret, il met ses capacités au service d'une contrebande bien rodée au sein de son école de magie Hildengard ! Lorsque la directrice le prend sur le fait, il n'a d'autre choix que de collaborer afin d'élucider une mystérieuse affaire au sein de l'établissement. Il ne dispose que d'un mois, sans quoi il sera renvoyé... Mark va devoir mettre ses petites combines au service d'une cause bien plus grande que son simple bénéfice !


Pour cette première chronique spéciale Halloween, je vous entraîne dans les Carpates, à l'écart de notre monde, au sein de la prestigieuse école de magie Hildengard ! Un château qui abrite de jeunes étudiants sorciers, une menace ancienne, des sbires au service d'un tyran fou à lier, une tonne de gadgets enchantés... L'univers vous est familier ? Rien de plus normal : l'histoire de Mark de Hurlevent n'est évidement pas sans rappeler celle d'un magicien bien connu, un certain Harry Potter.

Pourtant, cette ressemblance flagrante ne gâche en rien le plaisir du lecteur. L’auteur, Maxime Verneuil, signe en effet un roman très plaisant. L'hommage à J.K Rowling a beau être palpable, le style n'en demeure pas moins agréable et les personnages sont assez attachants pour apprécier le livre pour ce qu’il est – à savoir un univers à part entière.

Et quel univers ! C'est là, sans aucun doute, le véritable point fort des Petites combines de Mark de Hurlevent : le roman regorge de trouvailles fabuleuses, bestiaire légendaire, tours incroyables, descriptions magnifiques... Un imaginaire si riche et si dense que l'on ne peut que rêver au potentiel d'une saga complète ! Ce premier tome - s'il s'agit bel et bien des prémices d'une épopée littéraire - est aussi féerique que poétique : les descriptions, minutieuses sans excès, permettent une immersion totale à Hildengard et ses environs, portées par la très belle plume de Verneuil.

La vision de la magie que propose ce dernier est également astucieuse : il la conçoit entre une science et une forme d'énergie pure, qui consomme les forces de celui qui l'use à outrance. Elle est donc aussi dangereuse que primordiale. De même, certains sorciers sont plus ou moins puissants et il est plaisant de voir que, parmi les plus redoutables, on trouve au moins deux femmes : à savoir la directrice d'Hildengrad (et tante de Mark) Iranoe ainsi que la troublante héritière du souverain despotique, Katrina. Ces deux personnages féminins sont aussi forts que brillants. Katrina est une jeune fille qui doit supporter le poids de son héritage familial, elle est intelligente et douée mais reste une adolescente mutine : sorte de Lolita aérienne, ses charmes ne laissent guère insensible notre héros. Quant à Iranoe, si mystérieuse, elle gère son école avec impartialité mais fermeté, ce qui ne l'empêche pas de faire montre d'un humour caustique - voir un brin sadique - qui la rend immédiatement géniale ! C'est LA protagoniste la plus fascinante du roman.

Les personnages masculins qui peuplent le récit ne sont pas en reste et se révèlent souvent attachants et/ou intrigants. Il y a bien sûr le professeur de nécromancie, un nain haut en couleurs du nom de Mingus ; ou le professeur Anderly, un aventurier extrêmement loquace au passé trouble. Mark lui-même est un héros très intéressant parce qu'il ne correspond pas au parangon de vertu attendu, ce n'est pas le jeune sauveteur tant vu dans les romans YA : il est certes brillant, héritier d'une prestigieuse lignée mais use surtout de ses capacités au service de la contrebande bien rodée qu’il a mis en place à Hildengrad. Mark reste charmeur, audacieux et téméraire, ce que son entourage ne manque pas de lui faire remarquer ! Autre aspect important de sa personnalité, c'est également un athlète émérite, bien conscient des avantages que peuvent lui offrir un corps entraîné pour ses escapades illégales. Sa personnalité est réellement digne d’intérêt car Verneuil prend soin de ne jamais l'idéaliser et Mark se voit souvent remis à sa place, principalement par sa tante… Ou ses amis. Là aussi, Mark déjoue les stéréotypes : tout solitaire qu’il puisse être dans son business, il reste populaire et peut compter sur un solide petit groupe. La relation qu'il entretient avec ses compagnons (Eryk, Stanis et Rufus) est aussi sympathique que réaliste : les garçons se cherchent, se vannent mais se soutiennent coûte que coûte, particulièrement dans les moments tragiques. Il est également agréable de noter qu'ils présentent une belle diversité, chaque membre du quatuor venant d'un pays différent, et possédant des caractères souvent opposés mais complémentaires. De fait, de nombreux personnages à peine mentionnés - tels que les parents de Mark ou Russel, le frère de Katrina, auront sûrement une place de choix dans une (potentielle) suite.

Les petites combines de Mark de Hurlevent de Maxime Verneuil est un bon premier roman en dépit de quelques menus défauts. Un peu trop court, un peu trop impersonnel sans doute… Mais surtout très très prometteur. Notre sorcier franco-anglais pourrait bien jouer dans la cour des grands.

« [...] Mark savait que sa longévité dans les "affaires" dépendait de sa capacité à réaliser ses combines en toute discrétion. C'était une chose que les élèves sachent qu'il faut s'adresser à lui pour obtenir des artefacts interdits, mais c'en était bien une autre que les gardiens et les professeurs de l'école comprennent qu'il était à la tête du trafic tout entier ! Pas question que cela arrive, donc de la retenue et de la mesure. Pour vivre heureux, vivons cachés ! » 

~ p 16

 

« Il y avait vraiment de quoi s'occuper à Hildengard. Une des légendes locales affirmait d'ailleurs que nul élève, durant ses six années passés dans l'établissement, n'aurait été capable de faire le tour complet du domaine, ou encore moins d'en percer tous les secrets. Et quand Mark contemplait son école, établie à plus de huit cent mètres d'altitude, entourée de la magie et des secrets des Carpates, il ne pouvait qu'être d'accord.

C'était un lieu féerique, aux puissants sortilèges, hors de portée des hommes et femmes qui n'avaient pas le don de sorcellerie. Comme il était étrange de penser qu'un si grand endroit, quasiment une petite ville, où vivait plusieurs centaines de personnages, était à tout jamais dissimulé à leurs yeux. Le monde était pourtant ainsi fait : bien plus vaste pour certains qu'il ne le serait jamais pour d'autres. » 

~ p 24-25

 
« Un lumière spectaculaire se réfléchissait dans les eaux, parfaite image d'une lune immense, désormais haute dans les cieux. Des reflets verts d'émeraude émergeaient du lac tandis que toute une vie s'agitait sous eux. Un bref instant, ils se crurent transportés dans un autre monde, au milieu des cratères et des mers lunaires, désormais recouverts d'eau, sur lesquels leur barque voguait. » 

~ p 119 

 

« Sous ce ciel étoilé, illuminé par la lune, ce fut leur premier baiser. Il dura longtemps. Et leur sembla beaucoup trop court. » 

~ p 119

 

« On n'est jamais trop jeune pour faire ce qui est juste. » 

~ p 149 / Mingus 

 

« Katrina Moonror, par ce qu'elle est, pour ce qu'elle représente, sera toujours en danger. Elle est à la fois un symbole et un trophée. Crainte par certains, admirée par d'autres. Ce ne sera pas une vie très facile pour elle, mais nous pouvons l'aider pour que tout se passe au mieux, qu'elle ait une enfance et une adolescence normale. Ou autant que faire se peut. » 

~ p 210 / Iranoe 

Les petites combines de Mark de Hurlevent de Maxime Verneuil, paru aux Editions Rebelle, 227 pages, 14€.

 

Article paru en version courte dans le Pays Briard le 02/10/2018

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 150ème chronique : Le corps

05/11/2019

1/10
Please reload