Libère ta libraire ! #3

20/05/2018

Libère ta libraire ! #3

Ou les tribulations d'une libraire exilée à la campagne

Bonjour à tous, comment vous portez-vous en ce dimanche radieux ?Oui je sais, je me débrouille toujours pour écrire les Libère ta libraire un jour de soleil et le dimanche de préférence XD ! Mais j'adore ruiner ma foi en l'humanité (et la vôtre par la même occasion) en période de beau temps ! Je ne sais pas, il y a du soleil, il fait bien chaud derrière la vitre si bien que je n'ai plus qu'une envie : râler en toute quiétude en attendant l'heure de la fermeture et mon presque week-end.

Bref, le dernier véritable Libère ta libraire date de novembre 2017 et comme je vous l'avais promis il y a peu, j'avais hâte de vous faire découvrir d'autres perles sorties par mes chers clients...

Croyez-moi, en l'espace de sept mois, il y avait largement de quoi refaire une compilation.

Hélas.

Mais comme il vaut mieux en rire et que je suis encore sous l'influence de mon massage thaïlandais relaxant, voici le second top 10 des C VS L (Clients Versus Libraire) :

1) Coup de fil d'une cliente très (trop) pressée, à 8h, pile pendant le rush pré-ouverture :

C : Allô, bonjour vous êtes bien la libraire de Faremoutiers ? 

L : Oui oui c'est moi mais nous ne sommes pas encore ouverts, nous ouvrons à 8h30...

C : Oh bah parfait, pouvez-vous me dire si la boulangerie à côté est ouverte ?

L (les bras chargés de presse) : Je... Oui elle est ouverte.

C : Parce que figurez-vous que je voudrais leur passer une commande et que je n'arrive pas à les joindre.

L : Les propriétaires ont changé il y a peu peut-être que le téléphone n'est pas encore activé ?

C : Oui enfin j'ai une grosse commande à passer pour Pâques et je n'arrive pas à les joindre.

L : ... (silence)

C : Pouvez-vous aller passer une commande pour moi à la boulangerie ?

L : Pardon ?

C (sans se démonter) : Oui, vous êtes à côté ! Il me faudrait une douzaine de petits pains de table, six nids de Pâques...

L : Madame...

C : Un charpentier et...

L : Madame ! Je suis désolée, je ne peux pas faire ça.

C : Et pourquoi ?

L : Parce que j'ouvre dans 15 mn et que j'ai encore des choses à faire.

C : Mais vous êtes à côté !

L : Ce n'est pas le problème.
C (avant de raccrocher) : Vous n'êtes vraiment pas serviable.

2) Une cliente anti-saphisme

C : Vous savez, il y a des années en arrière, j'ai arrêté de lire le Figaro Magazine.

L : Ah bon ?

C : Oui, pendant 5 ans. Figurez-vous qu'ils y avaient une pub qui montrait deux femmes entrain de s'embrasser. Ah ça ils étaient précurseurs mais pas dans le bon sens du terme !

L : Je pense que Sappho, Sara Waters et Ellen DeGeneres ne seraient pas de votre avis.

C : Qui ça ?

L : Laissez tomber.

3) Une cliente affamée

C : Bonjour, vous faites salon de thé ?

L : Pause thé oui mais c'est à peu près pareil.

C : Ah très bien. Alors je voudrais un thé s'il vous plaît.

L : Je vous laisse choisir et j'arrive de suite.

C (en s'installant, sort ses viennoiseries) : Par contre je suis désolée mais j'ai acheté de quoi grignoter à côté. La prochaine fois j'achèterais chez vous.

L : Acheté ici ou ailleurs, ce n'est pas le problème... Vous ne pouvez pas manger là ! 

C : Et pourquoi ?
L : Mais... Ce sont des viennoiseries... Il va y avoir du gras partout sur les livres.

C : Enfin, ce n'est qu'un pain au chocolat.

L : Excusez-moi correction : du gras Et du chocolat. Je peux vous servir un thé mais navrée, vous ne pouvez pas manger ici.

C (quitte la librairie au pas de charge, visiblement courroucée) : Très bien.

5 mn plus tard, retour de la cliente

C : J'ai parlé à la boulangère et permettez-moi de vous dire qu'elle a été très choquée par votre attitude. Elle qui vous envoie des clients sous prétexte que vous faites salon de thé...

L : Pause thé. Ce qui sous entend que nous ne proposons que des boissons chaudes.

C : Ils autorisent bien à manger dans d'autres librairies !

L : Oui, quand une pièce est dédiée à la consommation. Ce n'est pas le cas ici.

C (à court d'arguments, outragée) : Je ne vous salue pas madame ! Et je ne remettrais jamais les pieds ici.

L (avec un sourire placide) : Heureusement pour moi, la librairie n'attend pas après vous pour bien tourner. Excellente journée !

La cliente quitte les lieux sous les yeux de la libraire et de sa stagiaire

S : Mais tu as déjà laissé un enfant grignoté ici.

L : Et ?

S : Quelle est la différence ?

L : Cette femme avait approximativement 60 ans de plus. Elle, elle devait pouvoir attendre pour son goûter.

4) Un client littéraire

C : Vous avez lu tous les livres ici ?

L : Il y a trois milles approximativement...

C : Et donc ? Vous les avez tous lu ?

L : Non.

C : Et pourquoi ?

L (réprimant un soupir) : Vous avez lu combien de livres monsieur ?

C : Oh aucun. Moi je ne lis jamais. C'est une perte de temps.

L : Je vois.

5) Un fin connaisseur

C : Alors qu'est-ce qu'elle lit notre petite libraire aujourd'hui ?

L (lui montrant la couverture) : Ceci. C'est génial. Je ne me lasse pas de cet auteur...

C : Ah un classique ! C'est bien ça les classiques. Moi aussi j'ai lu ce livre, il y a quelques années.

L : Et ça vous a plu ?

C : Oh  oui. Sauf la fin, quand tout le monde meurt.

L : Argh !!

6) Une cliente sélective

C : Si seulement ma fille pouvait lire autre chose que des mangas.

L : Vous savez, l'important c'est qu'elle lise ! Et il y a d'excellentes choses parmi les mangas ! Death Note, Fullmetal Alchemist, Innocent, Berserk...

C : Hum. Mais vous, vous lisez des vrais livres ! Que lisez-vous en ce moment, par exemple ?

L : Nosfera2, de Joe Hill.

C : Qui ?

L : Joe Hill. Vous savez, le fils de Stephen King.

C (horrifiée) : Mais... Stephen King ce n'est que du gore ! Ce n'est pas de la littérature enfin !

L (laisse échapper un soupire blasé)

C : Je n'arrive pas à croire que vous recommandiez toutes ces violences dans vos chroniques.

L : Vous avez raison. La prochaine fois, je critiquerais un classique. Ce sera bien plus sain.

C : Parfait !

L : Disons... Justine du Marquis de Sade, ça vous irait ?

7) Un client très distingué

C (passe en caisse avec son journal) : Vous ne vous emmerdez pas là, toute la journée dans cette boutique ?

L : Non, au contraire. Je lis, j'écris des chroniques, je mets à jour ma...

C : Parce que moi, je me ferais chier. D'ailleurs vous, vous avez l'air de royalement vous faire chier.

L (sourire crispé) : Il vous faut autre chose ?

C (sans écouter) : Et votre fontaine là, au fond. Moi, ça me donnerait envie de pisser tout le temps !

L : Heureusement, je ne suis pas vous...

8) Un client pas très étanche

C (ivre, ouvre brusquement la porte en criant) : Je le savais !

L (interloquée) : Pardon ?

C : Je savais qu'vous buviez !

L : Mais c'est du thé !

C (en gloussant) : On dit ça on dit ça ! L'Irish Coffee, c'est du café aussi vous savez...
L : Il est 10h du matin enfin ! Personne ne boit de l'alcool à cette heure ci... (silence). Enfin presque personne.

9) Une mère déphasée

C : Excusez-moi je voudrais L'Odyssée d'Homère pour mon fils mais je ne sais plus l'auteur.

L : Bah... Homère.

C : Vous êtes vraiment calée, vous ! En même temps, c'est votre métier.

L : Oui. C'est sans doute une question de métier...

10) Une logique enfantine imparable

C (un enfant de sept ans, approximativement, rentre en boutique) : Mon papa voudrait le journal.

L : Lequel il veut, ton papa ? Le Parisien ? Le Figaro ? Le Monde ?

C (soupçonneux) : Vous êtes qui ?

L : Je suis la libraire.

C : Toutes les libraires sont des vieilles avec un chat. C'est papa qui l'a dit.

L (en souriant) : J'ai un chat.

C : Mais t'es pas vieille.

L : Tu sais, j'ai quand même 24 ans.

C : Ah ouais... T'es vieille.

L : ... Et à part ça, ils sont où tes parents ?

Croyez-le ou non mais en me remémorant ces conversations, j'ai beaucoup ri. Même si sur le coup, je ne crois pas avoir eu une réaction très désinvolte XD !

En espérant que vous avez pris autant de plaisir à le lire que j'en ai eu à vous le transmettre, j'achève ce Libère ta libraire sur une citation de Georges Lautner, tirée des Les tontons flingueurs : Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 150ème chronique : Le corps

05/11/2019

1/10
Please reload