Série files : Cool Guys Hot Ramen / Flower Boys Ramyun Shop

23/02/2018

 🎥 Série files : 🎥

Cool Guys Hot Ramen / Flower Boys Ramyun Shop

(intégrale)

⭐ avec Jung Il-woo, Lee Chung-ah, Lee Ki-woo, Park Min‑woo, Cho Yoon‑woo, Ho Soo, Kim Ye-won, Seo Bum-suk...

Yang Eun-bi, 25 ans, fait tout son possible pour devenir professeur. Malheureusement, éternelle victime de la poisse, elle enchaîne les déboires familiaux, amoureux et professionnels !

Romantique dans l'âme, elle décide pourtant de suivre au pied de la lettre les instructions de son amie, Dong-joo, et de mener ses histoires de cœur avec légèreté et inconséquence. Sa cible ? Cha Chi-soo, héritier riche, séducteur et méprisant qui fuit un père possessif. Petit problème : Chi-soo n'est pas du genre à succomber facilement aux charmes féminins, plutôt à séduire les godiches pour mieux les larguer ensuite... La relation de Eun-bi et Chi-soo vire vite à la confrontation !

S'ajoute à cela que le père d'Eun-bi a légué sa brasserie à un parfait étranger qui a lui-même jeté son dévolu sur la jeune femme, de quoi former un triangle amoureux particulièrement mouvementé... Brasserie où ne tardent pas à s'incruster Ba-wool, protégé de Eun-bi bagarreur et écervelé et Hyun-woo, ami de Chi-soo, posé et généreux, victime d'un revers de fortune.

Ils sont désormais cinq à cohabiter au sein de la brasserie Cool Guys Hot Ramen. C'est le début d'une foule de situations plus rocambolesques les unes que les autres entre Eun-bi et son joyeux harem inversé...

En règle général, j'aime les Flower Boy et la foule de séries qui en découlent : Dating Agency Cyrano, Flower Boy Next Door et surtout Shut Up ! Flower Boy. Je partais donc en terrain connu et quasi-conquis avec Flower Boys Ramyun Shop, renommé lors de sa diffusion française Cool Guys Hot Ramen.

Sur bien des aspects, le drama m'a apporté ce que je recherchais en le visionnant : un humour décomplexé, un aspect parodique, une héroïne forte (mentalement ET physiquement), une galerie de personnages masculins variés et intéressants, une réflexion sur le milieu social et l'émancipation...

On retrouve tout cela dans FBRS, le tout porté par un casting au top : Jung Il-woo (The Return of Iljimae, Cinderella with Four Knights) se délecte visiblement de son rôle de bourreau des cœurs plein aux as insupportable ; Lee Ki-woo en rival doux, attentionné et narcoleptique donne à son personnage toute la sympathie de rigueur ; et Lee Chung-ah campe une Eun-bi attachante, terriblement maladroite mais courageuse.

Les acteurs secondaires sont tous talenteux, leurs rôles sont assez développés pour soutenir le trio principal et donner un nouveau souffle au drama lorsque l'intrigue principale traîne en longueur. Le tandem Ba-wool/Hyun-woo qui se mue au fur et à mesure en bromance marche très bien. Le couple formé par Dong-joo et le coach Seo est aussi drôle que bien pensé.

Dans l'ensemble, l'évolution des personnages reste crédible, il n'y a aucun changement de caractère abrupt, pas de grandes prises de consciences mélodramatiques...

On rentre ici dans la comédie romantique coréenne pure et dure, une énième histoire de Cendrillon, mais dont l'autodérision et les personnages empêchent toute lassitude - bien que le drama peine à maintenir son rythme sur les trois derniers épisodes..

Et évidement, comme dans la plupart des dramas, il y aura moult retournement de situation avant que le couple principal ne parvienne à ses fins, à base de révélations familiales, de dilemmes moraux et d'entourage récalcitrant... On sait d'emblée avec qui Eun-bi va finir - la comédie romantique est un genre si codifié qu'on en perçoit les rouages dès la première demie-heure ! Mais l'intérêt n'est pas là.

L'intérêt majeur de FBRS, c'est l'évolution de ses personnages, prévisible certes, mais touchante. C'est de voir son héroïne complexée et laissée pour compte s'accepter et s'assumer telle qu'elle est, garder son indépendance et sa fierté. De voir un personnage égocentrique prendre ses responsabilités et un autre s'effacer par amour et respect. De voir l'amitié au-delà des différences.

L'ensemble est drôle, rafraîchissant, décomplexé, improbable et gentiment moqueur, malgré quelques scènes dramatiques et un happy-end beaucoup plus nuancé que ce que l'on était en droit de supposer.

Ce dénouement, où tout n'est pas rose, fait parti pour moi des points forts du drama, même s'il en a choqué plus d'une : j'aime l'idée que nos actes ont des conséquences, que nos choix impactent les autres, que l'amour est un combat et qu'il faut être prêt à prendre des coups pour être ensemble. On ne peut pas tout avoir et la chute nous le rappelle clairement. Cette touche de réalisme apporte à la conclusion une ambiance un peu triste, certes, mais surtout très juste et très belle.

En bref, bien qu'anecdotique, FBRS est un condensé d'épisodes feel-good, chaleureux et réconfortant... à la manière d'un bon bol de ramyun.

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 150ème chronique : Le corps

05/11/2019

1/10
Please reload