L’avis des libraires – 65ème chronique : Recherche grand-mère désespérément

23/01/2018

L’avis des libraires – 65ème chronique :

Recherche grand-mère désespérément de Janine Boissard

Mamie modèle & Michel-Ange

 

Blandine, septuagénaire pétillante, mène une existence paisible à la résidence pour seniors du Ciel Bleu… Son monde monotone ne tarde pas à vaciller lorsqu’elle rencontre Michel-Ange, angelot rieur, qui décide de l’adopter comme grand-mère.

 

Il y a certains livres dont vous n’attendez rien et qui vous apporte beaucoup. Avec Recherche grand-mère désespérément, je pressentais une chronique de vie agréable, vite lue et vite oubliée : j’ai eu droit, à l’inverse, à une véritable bouffée d’air frais, à l’une de ces intrigues réconfortantes et chaleureuses comme il y en a peu.Cette intrigue, dressée par Janine Boissard, suit avec talent les péripéties de Blandine, ancienne auteure de contes aussi tolérante que têtue, et Michel-Ange, petit garçon désarmant à « la fragilité d’oiseau-mouche » et à la vivacité « du furet ». Un coup de foudre aussi inattendu qu’inespéré entre cette grand-mère esseulée dont la descendance vit en Californie et un bambin aux manières rétro et au langage de charretier qui ne connaît pas ses racines.

 

«  Les deux plus puissants élixirs de jeunesse : curiosité et enthousiasme. La lumière que l'âge a volée à votre visage, l'un et l'autre vous la redonnent. »

~ P 25

 

Entre deux intrigues familiales et un road-trip France/Belgique, Boissard s’empare des thématiques actuelles qu’elle croque d’une plume moderne et audacieuse, volontiers moqueuse : homoparentalité, sexualité des plus âgés, petites mesquineries ou grand courage du troisième âge, liens filiaux, rêves d’enfance…Recherche grand-mère désespérément se penche sur la famille et l’amour quelles que soient leurs formes ; or, si l’émotion surgit par petites touches, l’humour, lui est omniprésent ! Ce ton caustique est en grande partie dû à la narratrice, Blandine, mais aussi aux autres pensionnaires du Ciel Bleu : l’ex-juge Antoine (fantasme attitré des mamies de la résidence), sa meilleure amie l’exubérante Falbala, le bien nommé Petit-Roupillon, la pédante Gaëtane... Une scène, en particulier, est à pleurer de rire : celle où le club de lecture, présidé par l’insupportable Gaëtane, doit analyser le dernier ouvrage pseudo-intellectuel à la mode et dont Boissard profite pour balancer une pique absolument jouissive aux prix Goncourt & Co – scène qui sera d’ailleurs mentionnée une nouvelle fois dans l’intrigue, pour un chapitre tout aussi hilarant !

Pour le côté plus sentimental, le lecteur découvre les parents de Michel-Ange, les attachants Ma et Py… C’est autour des couples (Blandine/Antoine, Ma/Py), de leur passé et de leurs expériences personnelles, que l’auteur fait jaillir l’émotion, sans jamais tomber dans le cliché ou le pathos.

Alors certes, il serait facile d’accuser l’écrivain d’utopisme, de prévisibilité ou d’happy end forcé… Reste que son livre demeure un véritable remède à la morosité, tolérant, positif, prenant et pétillant ; un excellent moment de détente brillamment écrit et touchant. Aucun doute : Janine Boissard est bel et bien l’octogénaire la plus fun de la littérature française !

Blandine, c’est la mamie gâteau dont chacun rêve et que j’ai la chance d’avoir à mes côtés. Je profite donc de cette rubrique toute entière pour la dédier à la plus formidable des grands-mères, tout juste 81 ans au compteur et 21 dans son cœur !

«  Ne pas confondre tristesse et colère chez l'enfant. La colère n'est qu'un avis de vent passager qui libère son cœur, le chagrin l'écrase. »

 ~ P 20

 

Janine Boissard : Recherche grand-mère désespérément aux éditions Fayard ou aux éditions Le Livre de Poche. 280 pages, 18€30 / 282 pages, 5€60

 

Article publié dans le Pays Briard le 23.01.18

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 190ème chronique : Le Carrousel Infernal

24/10/2020

1/10
Please reload