Cin’express : Miasto 44

20/09/2016

🎥 Cin’express 🎥

Miasto 44 (Insurrection)

 

🎬 de Jan Komasa
⭐ avec Jozef Pawlowski, Zofia Wichlacz, Anna Prochniak
🗓 Sortie 2014

Miasto 44 - ou Insurrection, si vous avez la malchance de vivre dans un pays francophone. Ce film polonais, signé Jan Komasa (le réal du génial Chambre des suicidés, soit l'un de mes films préférés de tous les temps !), relate la meurtrière insurrection de Varsovie. On y suit une bande de jeunes résistants, prêts à se révolter contre la tyrannie nazie, dont les idéaux vont être mis à mal par la sanglante réalité de la guerre. Pour être honnête, Miasto 44 a des défauts : c'est un film profondément imparfait mais qui a le mérite de tenter une foule de choses sur la forme ! Comme toujours avec Komasa, la gravité du sujet n'empêche pas les prouesses visuelles. En résulte un film sensuel, violent et mélancolique, qui lorgne souvent du côté du spectaculaire sans tomber dans l'héroïsme tapageur dont nos sempiternelles productions américaines aiment abuser. Les acteurs sont parfaits, la musique et surtout son thème principal sont sublimes. Ce film, parfois bancal sur la forme, est une claque - une claque moins monumentale que la Chambre des suicidés mais une claque malgré tout : pour vous dire, je l'ai vu il y a une semaine en arrière et je suis toujours incapable de me sortir la chanson signée Anna Iwanek, Pati Sokół et Piotr Cygowski de la tête. J'ai lu pas mal de critiques concernant la présence d'un triangle amoureux dans l'intrigue : personnellement, je n'y ai rien perçu de tel mais ça n'engage que moi. Spoiler:
Je n'ai vu qu'une seule histoire d'amour dans ce film, celle de Stephan et Biedronka. A mes yeux, Stephan n'éprouve que de l'amitié pour Kama, ce dont cette dernière a parfaitement conscience, et le fait qu'il finisse par coucher avec elle ne prouve en rien ses sentiments : depuis quand faut-il nécessairement aimer quelqu'un pour coucher avec ?? Surtout en temps de guerre où on risque de se prendre un obus sur la tête ! Les besoins charnels et l'adrénaline de l'étreinte passent avant la raison du cœur et c'est tout à fait logique.
Je vous encourage donc à voir Miasto 44, à condition d'avoir le cœur bien accroché : entre les scènes gores et le drame omniprésent provoqué par la guerre, le film n'est clairement pas tout public. Il vaut néanmoins largement le détour, parce que les films de la 2nde GM qui passent sur nos écrans sont souvent centrés sur la France, l'Italie, l'Angleterre ou l'Allemagne et qu'on a tous des grosses lacunes à rattraper au niveau du calvaire vécu par les Pays de l'Est. Ensuite, pour prouver aux distributeurs que le cinéma de l'Europe de l'Est n'a rien de désuet mais qu'il est au contraire en plein essor, innovant et singulier.
Et si vous vous lancez, n'hésitez pas à m'en parler !

Pour se le procurer c'est ici ➡️

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

Bonne résolution livresque n°20 : Passer un Noël au poil !

10/12/2019

1/10
Please reload