Astérix et la Transitalique #En 3 points

26/10/2017

Titre : Astérix et la Transitalique

Auteurs : Jean-Yves Ferri & Didier Conrad

Genre : bande-dessinée, aventures, humour

Date de parution originale : 2017

Résumé : Accusé de laisser les voies romaines à l'abandon, le sénateur Lactus Bifidus s'engage à organiser une course de char : la Transitalique. Tous les peuples du monde connu sont bien entendu conviés à participer, César espérant affirmer une nouvelle fois la suprématie romaine sur ses rivaux. Les peuples italiques (Romains, Ligures, Étrusques), Bretons, Lusitaniens, Goths, Spartiates, Koushs sont sur le départ. Et bien sûr, Astérix et Obélix, nos irréductibles Gaulois, sont de la partie !

Note : 4/5

#En 3 points :

*Un récit d'aventures : s'il est difficile d'aborder toute la richesse de l'univers des irréductibles gaulois en peu de lignes, nous pouvons généraliser les trames de la manière suivante. Les intrigues d'Astérix se scindent généralement en deux catégories : celles qui ont lieu dans le village et ses alentours abordent généralement des thématiques sociales (La zizanie, le Domaine des Dieux, la Rose et le glaive) et celles qui se situent hors d'Armorique orientent l'action vers le voyage et l'aventure (La Grande Traversée, Le Bouclier arverne, Astérix aux Jeux olympiques). La Transitalique évoque d'ailleurs nettement un mélange des Jeux olympiques et d'Astérix légionnaire : une foule de peuples différents, la découverte des spécialités culturelles et gastronomiques des régions italiennes, beaucoup d'action, un postulat simple mené tambour battant, le tout agrémenté de nombreux gags... Vous l'aurez compris, ce dernier tome s'oriente nettement dans la 2nde catégorie, celle du récit d'aventures, palpitant et hilarant, qui a donné au célèbre petit gaulois ses lettres de noblesse. Mais pas que... 

*La découverte de la Transitalique : le moins que l'on puisse affirmer, c'est que Ferri et Conrad ont bien travaillé leur sujet ! La minutie de leurs recherches, également le point fort d'Astérix chez les Pictes, est flagrante. Et quel plaisir que la découverte de cette Italie de bande-dessinée !  On y voit Venise, Parme, Florence, Sienne, Tivoli, Naples, Pompéi, le Vésuve ; on découvre avec nos gaulois une fameuse tour légèrement bancale, une femme au mystérieux sourire, des statues colossales, la future Piazza del Campo et sa course du Palio ; on y parle de l'ancêtre de la pizza, du jambon et du parmesan qui font le plaisir des gourmets... Cet album d'Astérix est un condensé de culture italienne, que les auteurs croquent avec humour et respect. Un pur bonheur qui donne envie de sauter dans le premier avion en direction des contrées transalpines.

*Le retour en grâce :  respectueux de l'oeuvre d'Uderzo et Goscinny à l'extrême, les nouveaux auteurs ont eu du mal à imposer leur style aux irréductibles. Avec ce tome, ils semblent enfin s'émanciper du fantôme de leurs géniaux prédécesseurs et semblent bien plus libres qu'ils ne l'avaient été avec les Pictes ou le papyrus de César ! Si la forme n'évolue que peu, sur le fond, on sent que le duo Ferri/Conrad parvient à s'approprier ses personnages et à jouer avec eux. Quelle joie de retrouver Astérix, Obélix, Idéfix et César plus en forme que jamais ! Quant aux personnages secondaires, si l'antagoniste Lactus Bifidus se révèle au final être des plus anecdotiques, l'ensemble des participants de la course relève très nettement le niveau. Avec, en prime, une petite touche féministe en la personne des deux princesses Koushs, emblèmes de force, d'impétuosité et de beauté.

A noter également quelques répliques plutôt savoureuses sur le milieu du sport et ses travers, tels que le marketing poussé à outrance, l'ombre politique qui plane constamment sur les compétitions à grande échelle et les pots de vins (comme le montre l'extrait ci-dessous).

Par Toutatis, on en redemande ! 

 

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 190ème chronique : Le Carrousel Infernal

24/10/2020

1/10
Please reload