L’avis des libraires - 53ème chronique : Les contes macabres

24/10/2017

L’avis des libraires - 53ème chronique

Les contes macabres d'Edgar Allan Poe,

recueil de nouvelles illustré par Benjamin Lacombe

Fantastic Mr. Poe

 La chute de la maison Usher, Bérénice, Le chat noir, L’île de la fée, Le Cœur révélateur, Le Portrait ovale, Morella, Ligeia… Voici quelques-unes des plus emblématiques nouvelles d’Edgar Allan Poe, réunies dans un superbe ouvrage illustré par Benjamin Lacombe.

Pour cette 4ème chronique spéciale Halloween, je vous propose un saut dans le passé, voilà quelques centaines d’années… C’est encore le temps des machines à vapeur, des crinolines, des valses sur Chopin et Liszt. Bienvenue au XIXème siècle ! Côté littérature, le fantastique n’a jamais été si prolifique : en France, Théophile Gautier, Prosper Mérimée ou Guy de Maupassant publient des nouvelles nimbées de vénusté macabre. Et sur le continent américain, celui qui s’impose dans ce registre n’est autre qu’Edgar Allan Poe !
Monument incontournable de la culture étasunienne, Poe a su s’imposer comme l’un des piliers du genre. Vénéré par Baudelaire qui traduisit nombre de ses textes, il signe des écrits troublants, perturbants, entre poésie funeste et thriller d’épouvante. Parmi les exemples les plus marquants, citons Le Chat Noir, inoubliable et incontournable pour les lecteurs férus de frissons.

 

« Il y a dans l'amour désintéressé d'une bête, dans ce sacrifice d'elle-même, quelque chose qui va directement au cœur de celui qui a eu fréquemment l'occasion de vérifier la chétive amitié et la fidélité de gaze de l'homme naturel. »

~ p 35


Car comment ne pas s’éprendre de l’auteur, sa plume remarquable, son aptitude à écrire des intrigues cauchemardesques sans se départir de sa prose, sa mélancolie omniprésente, son imagination illimitée… Lire Poe, c’est pénétrer un monde obscur, où poésie et effroi s’imbriquent étroitement, un univers qui n’est pas étranger à l’horreur mais où la beauté des mots demeure intacte.
Pour joindre l’image à la phrase, porter en dessin la puissance des idées, il fallait un illustrateur aussi atypique, ténébreux et talentueux que le génialissime auteur. Cette perle rare a été dénichée en 2009 par les Éditions Soleil, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Poe, en la personne de Benjamin Lacombe. Plus qu’un recueil, ces Contes macabres signent la fusion de deux univers prédestinés. Poe par Lacombe, c’est plus qu’un parti-pris artistique judicieux : c’est une évidence ! Une anthologie d’une beauté glaçante, où la patte de Lacombe figure d’écrin sublime à la plume de Poe. Indispensable.

 

Edgar Allan Poe & Benjambin Lacombe : Les contes macabres aux Éditions Soleil. 220 pages. 29€95

 

Article paru dans le Pays Briard le 24.10.17

 

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

Bonne résolution livresque n°20 : Passer un Noël au poil !

10/12/2019

1/10
Please reload