Bonne résolution livresque n°4 : Ces livres ados à rééditer d’urgence !

15/06/2017

Bonne résolution livresque n°4 :

Ces livres ados à rééditer d’urgence !

 

Le mois dernier, je vous présentais les livres jeunesse qui, pour moi, mériteraient de retrouver leur place dans les rayons de vos librairies. Un sujet passionnant que j’ai décidé d’approfondir en poursuivant avec une nouvelle tranche d’âge, les 10-12 ans. En effet, en discutant avec des clients, certains m’ont confirmé que leurs enfants avaient lâché la lecture au collège, une époque où les ouvrages imposés commençaient à faire naître un sentiment de révolte chez leurs rejetons ! Histoire de les réconcilier avec les mots, voici une petite compilation des livres (pré)ados à rééditer de toute urgence – soyez sympas, messieurs les éditeurs : pensez aux parents !

 

 

Saga Le monde délirant d’Ally de Karen McCombie (Éditions Milan)

Public cible : 10 ans

Résumé : Jeune londonienne, Alexandra Love est une jeune fille pétillante, complexée et totalement délirante, à l’image de sa famille. Sa mère, partie depuis longtemps, a laissé derrière elle 4 enfants, un mari un peu perdu, une grand-mère à forte tête et toute une ménagerie ! Heureusement, Ally peut compter sur ses amis !

Pourquoi le rééditer : Pré-adolescente, Le monde délirant d’Ally était l’un de mes rendez-vous lectures incontournables - à raison de 14 tomes, j’ai suivi les aventures de cette fille attachante sur plusieurs années. J’aimais l’authenticité du personnage, ses questions, ses complexes, sa vision des choses... Je me retrouvais en elle, comme beaucoup de filles de mon âge. Le monde délirant d’Ally n’avait rien de ces bluettes clichées et redondantes que les éditeurs s’évertuaient à nous proposer. En effet, sous l’apparente légèreté, des thèmes primordiaux étaient abordés : le harcèlement, la cleptomanie, les difficultés financières, les chagrins d’amour, le baby-blues... Déjà rééditée une fois par Milan en 2011, indisponible à l’heure actuelle, je n’attends qu’une chose : pouvoir à nouveau proposer la saga de la famille Love à mes clients.

 

 

Diptyque Les enfants de Méga de Gérard Moncomble (Éditions Milan)

Public cible : 10-11 ans

Résumé : Dans un futur post-apocalyptique, des enfants ont fui Méga, une cité dictatoriale, et se sont regroupés dans la décharge avoisinante. Deux bandes rivales se sont constituées en son sein : les Mobs et les Karts. Mais lorsqu’une menace plus importante encore pèse sur les fugitifs, les chefs de bandes, Duroi et Rok, devront s’allier pour survivre.

Pourquoi le rééditer : Niveau science-fiction, la littérature jeunesse francophone est plutôt limitée... On pourra bien sûr citer Kerri et Mégane de Kim Aldany, un Space Opera écolo avant l’heure ; de nombreux livres de Fabrice Colin... Malgré les qualités indéniables de ces ouvrages, c’est sur le diptyque des enfants de Méga, plus méconnu, que je souhaite m’attarder. Comme toujours avec les œuvres de Moncomble, on trouve volontiers une ambiance sombre, pessimiste, oppressante, également présente dans Sa Majesté de nulle part et Dans les bras du monstre. Mais outre cette atmosphère particulière et addictive, Moncomble bénéficie aussi d’un univers riche, d’une plume très soignée et d’un rythme palpitant ! Paru pour la première fois en 1989, réédité en 1991 et 2000, Les Enfants de Méga, sorte de Guerre des boutons futuriste aux enjeux dramatiques, mériterait d’être dévoilé au public actuel.

 

Saga Peggy Sue et les fantômes de Serge Brussolo (Éditions Plon)

Public cible : 12 ans

Résumé : Peggy Sue est une adolescente comme les autres. A un détail près : elle voit les fantômes et côtoie toutes sortes de créatures surnaturelles ! En compagnie du chien bleu, elle se lance dans des aventures dangereuses, parfois inquiétantes mais toujours trépidantes.

Pourquoi le rééditer : Souvenez-vous : fin 90 - début 2000 nous étions en plein dans les années glorieuses, le boum de la littérature jeunesse/young adult ! Harry Potter, La quête d’Ewilan, Artemis Fowl, Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire... Des livres aujourd’hui cultes qui continuent de bercer des générations assidues de lecteurs ! Parmi les grands succès de l’époque, se trouvait également une saga écrite par un auteur renommé, Serge Brussolo. Cette saga, c’est Peggy Sue. Parus en 2001, les livres connaissent d’emblée un succès critique et public. La raison ? Un style vif, un imaginaire foisonnant, des aventures rocambolesques et... Une héroïne qui détonne parmi les protagonistes un peu lisses de l’époque. Peggy Sue, c’est la fille lambda, gauche, pas spécialement jolie ni populaire, mal dans sa peau, délaissée par sa famille et bête-curieuse de l’école... L’engouement est immédiat et mérité : en juillet 2001, le 1er tome, Peggy Sue et le jour du chien bleu, s’écoulait déjà à 120 000 exemplaires. Mais voilà, après 13 tomes, la saga Peggy Sue semble totalement tombée dans l’oubli. Rééditée en livre de poche, elle est depuis moribonde, en dépit d’une fanbase toujours bien présente. Une injustice qu’il est temps de réparer.

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

Digressions, non-dits & qu’en-dira-t-on #10 : Quand l'adaptation dépasse le livre...

25/03/2020

1/10
Please reload