Monsieur, frère de Louis XIV #En 3 points

27/03/2016

Titre : Monsieur, frère de Louis XIV

Auteur : Philippe Erlanger

Genre : Biographie

Date de parution originale : 1953

Résumé de l'éditeur : Il est des personnages que l'Histoire semble assigner à une réputation maudite. Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV, accumule les médisances. Dès sa naissance, en 1640, les commérages vont leur train : parce qu'il a le sens artistique de ses ancêtres Médicis, on lui reproche sa frivolité : son goût de la table, du jeu, de la danse passe pour un dilettantisme indigne d'un prince : ses mariages font jaser et même son talent militaire, éclatant pourtant à la bataille de Cassel en 1677, est contesté. Au soleil de Louis XIV, Philippe d'Orléans a été brûlé par la rumeur et la raison d'Etat, réduit au rôle de comploteur systématique et inefficace. Dans cette biographie, nourrie des correspondances et des témoignages du temps, Philippe Erlanger met au jour la véritable personnalité d'un prince si populaire que même Boileau en a célébré la gloire.

 

#En 3 points :
*Le noceur méjugé : de Philippe d'Orléans, alias Monsieur, on sait au final bien peu de choses. Ses contemporains en ont fait un fêtard invétéré, excentrique, aux mœurs dissolues, image qui perdure aujourd’hui. A l’inverse de ce cliché ambulant, Philippe Erlanger dresse ici un portrait à la fois réaliste et touchant du Duc d’Orléans : certes, le frère du Roi Soleil était un grand amateur de mode, un homme qui dépensait sans compter pour ses mignons... Mais il était tellement plus ! Homme sensible et intelligent, proche de la nature, amoureux emporté du Chevalier de Lorraine, père attentif et cadet (trop) dévoué à son aîné, il est loin de l'image négative qu'on s'évertue à lui coller depuis des siècles.
*Le prince à l’ombre du Soleil : voilà sans nul doute le point fort de cette biographie : la relation entre Louis XIV et Philippe. Elle a défini la vie entière de ce dernier : il aurait ainsi pu s'illustrer dans une carrière militaire si le roi, redoutant le potentiel de son cadet, n'avait pas tout fait pour le maintenir dans l'oisiveté la plus complète ! De même, dès son plus jeune âge, on cantonne Monsieur au rôle du petit garçon délicat, on l’encourage à la soumission envers son frère, à rester à l’ombre du Roi Soleil. Sa faiblesse d’esprit, il la doit à son éducation et à l’ombre étouffante de Louis XIV. Le destin de Monsieur ressemble à une tragicomédie où les paillettes côtoient une amertume bien réelle : Philippe ne s’est jamais vraiment contenté de cette existence futile, il y a été contraint. Coup de sort qui tendrait même à renforcer le caractère vain de son existence, le magnifique château de Saint-Cloud, sa résidence fastueuse, a été détruit durant la guerre franco-allemande de 1870…
*La richesse d'une biographie éloquente : Erlanger a accompli pour cet ouvrage un formidable travail de recherches qui aurait pu s’avérer laborieux une fois couché sur le papier. Or, il ne fait pas que conter l'Histoire, il la fait vivre ! Sa plume est soignée, vive, affutée – car s’il a à cœur de redorer certains blasons, il ne se prive pas d’égratigner l’image un peu trop lisse d’autres éminentes figures historiques. Une biographie truffée d’anecdotes passionnantes qui se lit comme un roman et qu’on referme avec l'impression que, enfin, justice a été rendue à Monsieur, frère de Louis XIV.

 

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

Digressions, non-dits & qu’en-dira-t-on #10 : Quand l'adaptation dépasse le livre...

25/03/2020

1/10
Please reload