L’avis des libraires : 37eme chronique : Célestin Gobe-la-Lune

27/06/2017

L’avis des libraires : 37ème chronique

Célestin Gobe-la-Lune de Wilfrid Lupano et Yannick Corboz :

Un pastiche « poético-révolutionnaire » jouissif !

 Abandonné bébé dans une étole précieuse, Célestin se revendique d’une prestigieuse lignée et donc en droit de ne jamais travailler ! Hélas, grandir parmi les gueux laisse peu de place à l’oisiveté... Qu’importe, le voilà décidé à épouser une noble héritière : la Princesse Pimprinule !

 

Aventures, pastiche, poésie, cynisme, personnages truculents, magnificence du dessin... Décidément, Célestin Gobe-la-Lune sait capter l’intérêt du lecteur ! Signé par le scénariste Wilfrid Lupano et l’illustrateur Yannick Corboz, cet ouvrage est la preuve que la BD francophone n’a rien perdu de sa maestria. Mais qu’à donc Célestin de plus que les autres ?

Dans cette parodie jouissive du 18ème siècle, Lupano et Corboz croquent la Révolution Française en un pastiche respectueux et inspiré : l’ensemble baigne dans une ambiance historique, lyrique, caustique... Les dialogues sont ainsi une succession d’estocades qui font mouche !

C’est dire s’ils sont portés par des protagonistes hauts en couleur : la piquante Astrid, l’émeutier flamboyant Trissot, la véhémente duègne Acariatine, l’impétueuse Princesse Pimprinule et sa perfide tante Gysmonde. Cette dernière se verrait bien gouverner à la place de son frère ; notons, à sa décharge, que le roi en question est un nigaud notoire dont la fibre politique est loin d’être innée... Et puis, Célestin qui doit son patronyme de Gobe-la-Lune autant à sa naïveté qu’à son affection pour l’astre sélénite dont il s’est proclamé le filleul. Cet antihéros charmant s’inscrit dans la tradition moliéresque : fainéant et cabotin, parfois crédule, souvent ingénieux, agaçant mais attachant !

Enfin, la plume de Lupano n’a rien à envier au style de Corboz : là où l’un brille avec les mots, l’autre transcende les répliques de son trait.

En postface, Lupano dédie sa « fable romantico-révolutionnaire » à ceux « qui ont le bon goût de n’être pas comme tout le monde ». Aucun doute que pour tout lecteur qui se reconnaîtra en cette description, Célestin leur décrochera la Lune.

 

Wilfrid Lupano et Yannick Corboz : Célestin Gobe-la-Lune aux Editions Delcourt. 112 pages. 24€95

 

Article publié dans le Pays Briard le 27.06.2017

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 150ème chronique : Le corps

05/11/2019

1/10
Please reload