La Belle et la Bête : Version animée VS Live – le match

23/03/2017

Je suis allée voir la Belle et la Bête hier soir et je ne résiste pas à l'envie de vous écrire un petit post sur le sujet...
Et comme la principale question concernant ce film était : "sera-t-il à la hauteur du DA ?", je vous livre ma réponse ci-dessous 


La Belle et la Bête :
Version animée VS Live – le match


 

Les + de la version animée :

  • les chansons : hé oui ! Difficile de s’habituer aux changements sur nos classiques Disney préférés. Le passage en version live a poussé les paroliers (à moins que ce ne soit juste un problème d’adaptation ?) a apporté d’infimes variations aux paroles ainsi que d’importants changements dans les principaux thèmes musicaux. Et ça passe moyen, surtout quand on ajoute des chansons insipides en plein milieu… Du coup, niveau chanson, c'est l'original qui l'emporte !

  • les vêtements des personnages : n’en déplaise à Jacqueline Durran, costumière du film, je trouve les tenues des héros totalement ratées dans la version live. Kitsch, clinquantes, froufroutantes (ce mot existe je le jure). Du coup, pour la prochaine soirée bal costumé, on opte pour la robe jaune version animée. Non sans rire, même Emma Watson semble empâtée par les vêtements qui se succèdent sur son dos… Et c’est Emma Watson – imaginez  sur un être humain normal.

  • les décors : était-il seulement possible de faire mieux que la version animée concernant le château et ses incroyables pièces ? La réponse est claire : non. Ici même soucis que sur les costumes : absence de féerie et surdose de paillettes.

  • le doublage : si les doubleurs de la version animée sont au top, difficile d’en dire de même ici. Résultat : matez le film en VO.

 

Les + de la version live :

  • les chorégraphies : difficile à croire mais là-dessus, les chorés sont beaucoup plus élaborées que dans la version animée. Ce qui fait de la Belle et la Bête 2017 une véritable comédie musicale. Les scènes de bal et de la taverne sont remarquables.

  • les personnages : le film dure 2h09, ce qui permet largement d’étoffer leurs personnalités, à commencer par celle de son héroïne. Belle est beaucoup plus combative dans le film, la Bête n’hésite pas à la taquiner sur son penchant pour les histoires à l’eau de rose, elle découvre son passé et en tire une conclusion très intéressante : inutile de rêver au temps écoulé quand il faut bâtir son futur. Ainsi, le parallèle entre le fantasme et la réalité est d’autant plus présent dans la version live. De même, Maurice, Gaston, le Fou ou le Prince voient leur personnalité gagner en force.

  • le casting : tous, sans exception, sont parfaits. On ne pouvait vraiment pas rêver mieux. Tous les acteurs sont incroyablement bons et leur présence fait rêver ! Mention spéciale à Luke Evans qui adore cabotiner en Gaston à l'écran... Le plaisir qu'il prend à jouer les bellâtres infects est visible et extrêmement communicatif.

  • le background : l’époque et le lieu où se déroule la Belle et la Bête est ici clairement explicitée. L’intrigue fourmille de références à la culture française ET au conte d’origine de Madame de Beaumont ! Et les scénaristes se paient le luxe de retirer certaines incohérences présentes dans le DA. Que demande le peuple ?

 

Conclusion : le fond l’emporte sur la forme dans la version live, là où s’est exactement l’inverse dans le DA. En gros, vous mixez les 2 et vous avez le film parfait !
La Belle et la Bête reste néanmoins l'une des meilleures adaptations live de Disney et je vous encourage à le voir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour se le procurer c'est ici ➡️

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 190ème chronique : Le Carrousel Infernal

24/10/2020

1/10
Please reload