• Chloé

L’avis des libraires – 12ème chronique : Lectures

L’avis des libraires – 12ème chronique

Lectures de Steve McCurry

L'amour des mots par la photo


Le postulat :

Portraits de lecteurs/lectrices aux quatre coins du monde par le célèbre Steve McCurry.

La chronique :

De lui, chacun connaît au moins une photo : une fillette au regard indélébile, dont le bleu tranche avec les cheveux sombres et le vêtement rouge. Ce portrait de la jeune afghane Sharbat Gula, réalisé par Steve McCurry, est devenu iconique. Pris en 1985, le cliché a également fait de McCurry l’un des photographes incontournables de sa génération.

Passons rapidement la polémique qui a ébranlé la réputation du baroudeur américain, le scandale des clichés retouchés provoquant l’ire de son milieu. McCurry a lui-même répondu à l’affaire, se qualifiant de « conteur visuel et non de photojournaliste. » Chacun est libre de trouver la justification valable ou non.

Il n’empêche que McCurry reste un artiste remarquable dont l’impact ne saurait être nié. Tout au long de sa longue carrière, a su fixer sur pellicule des scènes prodigieuses ou capturer des moments tragiques. Alors même que la controverse battait son plein, 2016 signait le retour de McCurry dans le monde littéraire, à double titre.

A savoir la parution de l’un de ses plus beaux recueils, lequel regroupe quelques 60 images ayant pour thème… la lecture ! 40 ans de pérégrinations pour arriver à cette œuvre somme, puisée tout au long de ses expériences.

Dans ce très bel ouvrage sobrement intitulé Lectures, chaque photo présente un homme ou une femme absorbé(e) par les mots qu’il/elle a sous les yeux… L’âge, le genre, la nationalité, le pays ou le lieu importent peu. De même que la nature du texte, presse, roman, prière, manuel, BDs. Saisis en pleine lecture, parfois dans les endroits les plus insolites – accoudé à un éléphant, allongé à même le pavé, callé sur le capot d’une voiture, assis au bord d’une fournaise ou debout au milieu d’une laverie – tous ces portraits sont d’une originalité et d’une beauté rares.

Même dépossédé de cet aspect spectaculaire, lorsqu’il se risque à immortaliser un liseur dans un lieu plus conventionnel, salle de classe ou bibliothèque par exemple, le charme opère. Chaque cliché distille un certain lyrisme, s’imprègne d’une aura qui lui est propre. Véritables éloges à la lecture, ces portraits constituent un tour du monde insolite, dépourvu de frontière, où chacun est lié par une passion commune. On peut également déceler l’hommage à un autre grand de la profession – le hongrois André Kertész et sa série On Reading, source d’inspiration majeure pour McCurry.

Notons par ailleurs que le livre s’ouvre sur une citation de CS Lewis, auteur de la saga phare Les Chroniques de Narnia : « Nous lisons pour savoir que nous ne sommes pas seuls ». Et il est vrai que les lecteurs forment une sorte de caste hétéroclite qui, à l’image de ce livre, ne connaît aucune limite. La lecture ne nous isole pas ; au contraire, elle nous réunit dans une pratique commune et universelle.

C’est un peu la magie des lettres et cette ferveur à dévorer des lignes, encore et toujours, que Steve McCurry transpose sur papier glacé. A offrir à tous les amoureux de photographie et de mots !


Ma photo coup de coeur, prise en Yougoslavie.

Lectures de Steve McCurry, Éditions Phaidon, 144 pages, 24,95 €.

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • Allociné
  • TV Time
  • Instagram

Envie d'une escapade au Pays des Merveilles ?

Suivez le lapin blanc 🐰🐰🐰

Email