Cin'express : Target

18/01/2013

đŸŽ„ Cin’express : Target đŸŽ„

 

🎬 de McG

⭐ avec Reese Witherspoon, Chris Pine, Tom Hardy

🗓 Sortie : 21 mars 2012

 Presque une dĂ©cennie aprĂšs Charlie’s Angels, Target signe le grand retour du rĂ©alisateur McG sur les Ă©crans, dans ses genres de prĂ©dilection : l’action et l’humour
 Target semble Ă©voquer directement la glorieuse Ă©poque de Charlie et ses drĂŽles de dames oĂč Lucy Liu, Drew Barrymore et Cameron Diaz affrontaient des colosses sur vingt centimĂštres de talons avant de jouer les danseuses Ă  gogo sur le thĂšme de « La PanthĂšre Rose ». Charmant, chic et choc. La comĂ©die dĂ©complexĂ©e, furieuse et sexy, c’est lui. Dix ans aprĂšs, que reste-il Ă  McG ? Target (This Means War en VO) dĂ©bute comme n’importe quel film d’action. Deux agents secrets, amis de longue date, FDR et Tuck, sont envoyĂ©s Ă  Hong-Kong dans le but d’arrĂȘter un malfrat : Karl Heinrich
 Malheureusement, la mission se solde par un Ă©chec lorsque le frĂšre d’Heinrich est tuĂ©. Retour aux Etats-Unis, oĂč FDR et Tuck vont devoir faire face Ă  une mission beaucoup plus dangereuse : Lauren Scott. Lauren qui serait parfaite si elle n’avait pas eu la mauvaise idĂ©e de sortir avec les deux amis
 En mĂȘme temps ! Pour gagner dĂ©finitivement la belle, tout les coups sont permis, quitte Ă  dĂ©laisser leur mĂ©tier, quand Heinrich est prĂȘt Ă  tout pour avoir leur peau
 Mettons les choses au clair : le seul vĂ©ritable intĂ©rĂȘt du film repose sur le duo Tom Hardy/Chris Pine et les mauvais coups que ces deux agents surentraĂźnĂ©s vont s’infliger pour sĂ©duire la belle Reese Witherspoon
 La concurrence s’annonce laborieuse : flĂ©chettes anesthĂ©siantes, alarmes dĂ©tournĂ©es, camĂ©ras de surveillance, rendez-vous sabotĂ©s. Tuck et FDR, telles deux bombes Ă  retardement, vont mettre leur ingĂ©niositĂ© Ă  rude Ă©preuve, enchaĂźnant les tours pendables et dĂ©lirants durant presque quarante minutes. Et aprĂšs ? AprĂšs
 Rien. Le vide. Le scĂ©nario tient sur un flingue, les deux protagonistes rĂ©vĂšlent une mentalitĂ© d’ados attardĂ©s et l’hĂ©roĂŻne devient vite capricieuse, insupportable et superficielle – Rappelez-nous pourquoi Hardy et Pine se battent pour elle dĂ©jĂ  ? Comme toujours Ă  Hollywood, on suit les modes ; celle des trios amoureux semble bien dĂ©cider Ă  durer, pour le meilleur et pour le pire. Dans ce cas prĂ©cis, il s’agit plutĂŽt du pire : durant le premier quart d’heure, la rĂ©alisation efficace de McG donne un sens Ă  cette intrigue cousue de fils blancs, avant de s’embourber dans la rivalitĂ© dĂ©loyale qui oppose les deux « amis ». Passons donc sur un scĂ©nario courut d’avance et une fin prĂ©visible au possible, le tout centrĂ© sur trois personnages dont l’intĂ©rĂȘt est hautement discutable
 AprĂšs tout, sans chercher le chef-d’Ɠuvre, c’est surtout l’action et la comĂ©die qui sont censĂ©es ĂȘtre au cƓur du film. Encore une fois, l’ennui prend rapidement le dessus. D’un point de vue comique, les spectateurs peinent Ă  sourire, dĂ©semparĂ©s par le nombre de clichĂ©s qu’on leur injecte Ă  la minute, jusqu’à l’overdose
 Non, quelques rĂ©pliques gentiment cinglantes et trois moments drĂŽles ne suffisent pas Ă  faire de Target une bonne comĂ©die. Le problĂšme, c’est qu’il n’est pas non plus un bon film d’action, d’oĂč la frustration face Ă  un tel spectacle. Car si les scĂšnes d’action s’enchaĂźnent, elles ne parviennent jamais Ă  dynamiter l’ambiance soporifique qui s’est installĂ©e progressivement : loin des numĂ©ros ultra-stylisĂ©s de Charlie’s Angels, ce sont des combats aux chorĂ©graphies obsolĂštes, digne d’un 007 bĂąclĂ©, qui prennent le dessus. MisĂšre misĂšre. Une seule question se pose encore. Comment des acteurs aussi talentueux ont-ils pu jouer dans une telle daube ? Quoiqu’il en soit, en dĂ©pit d’une volontĂ© Ă©vidente de renouer avec la comĂ©die musclĂ©e, cela ne fait aucun doute : avec Target, McG a bel et bien ratĂ© sa cible, par manque d’innovation ou d’humour. A moins que ce ne soit les deux
 

 

 

 

J'aime
Please reload

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • AllocinĂ©
  • TV Time
  • Instagram
Mes merveilles en chronique 💖

L’avis des libraires - 190ùme chronique : Le Carrousel Infernal

24/10/2020

1/10
Please reload