• ChloĂ©

Cin’express : Moulin Rouge !

đŸŽ„ Cin’express : Moulin Rouge ! đŸŽ„

🎬 de Baz Luhrmann ⭐ avec Nicole Kidman, Ewan McGregor, John Leguizamo 🗓 Sortie : 3 octobre 2001

Chef-d’Ɠuvre de romantisme, de burlesque et de tragĂ©die, Moulin Rouge ! est l'un des films majeurs de 2001, encensĂ© par la critique et plĂ©biscitĂ© par les spectateurs. Une dĂ©cennie aprĂšs sa sortie aux Etats-Unis, l’histoire d’amour impossible entre la courtisane et le poĂšte, qui pris vie sous les lumiĂšres de la Belle Epoque et l’influence de l’absinthe, n’a pas pris une ride


En partie grĂące Ă  son tandem principal, impeccable de bout en bout, Ă  l'alchimie incandescente. Ewan McGregor excelle en Christian, incarnation du poĂšte maudit bercĂ© par l'utopie bohĂšme. Fervent dĂ©fenseur de ses idĂ©aux romanesques, il est Ă©pris de la beautĂ© et de l'idĂ©e d'amour avant de voir les deux s'incarner en la personne de Satine - osmose parfaite. Sa naĂŻvetĂ©, son charme Ă©bahi, ses idĂ©aux lyriques et son talent des mots lui assurent une passion rĂ©ciproque avec le Sparkling Diamond. Cette derniĂšre, sous les traits d'une Nicole Kidman incendiaire, transcende l'Ă©cran. A fleur de peau, elle incarne avec force et flamboyance cette courtisane impĂ©riale. Satine, prisonniĂšre du Moulin Rouge et du dĂ©sir qu’elle inspire aux hommes, sait user des armes dont elle dispose pour survivre. Elle est aussi d'une abnĂ©gation et d'un courage sans borne. Le trophĂ©e traquĂ© par les protagonistes du film, elle ? Une icone peu fĂ©ministe, soumise et rabaisser au bon vouloir de ceux qui rĂȘvent de la possĂ©der ? Non. Que du contraire. Satine est l'incarnation du film Ă  elle-seule, elle en incarne toutes les facettes. Un emblĂšme de dĂ©termination qui choisit, pas Ă  pas, de reprendre son destin en mains. Et si l'amour est le cƓur de sa tĂ©nacitĂ©, si Christian est le baiser qui la tire de la transe oĂč elle vĂ©gĂšte, elle ne doit qu'Ă  elle-seule son courage.

Dans ce dĂ©lire intemporel, le Moulin Rouge est un protagoniste Ă  part entiĂšre, un personnage tantĂŽt obscur et lubrique, tantĂŽt pailletĂ© et tourbillonnant ; il apparaĂźt comme l’un de ces hĂ©ros Ă  multiples facettes dont on ne perçoit jamais vraiment toute la profondeur.

C’est tout un univers fantasmĂ© que dĂ©peint Lurhmann : en artiste grandiose, sa camĂ©ra virevolte, de la salle de danse aux toits du Paris de la Belle Epoque, d'une chambre d'hĂŽtel miteuse Ă  un gigantesque Ă©lĂ©phant rococo aux portes du thĂ©Ăątre. Il explore le Moulin Rouge et ses environs sous tous ses angles, empreint d’une fougue aussi frĂ©nĂ©tique qu’esthĂ©tique.

Mais l’Ɠuvre du cinĂ©aste, si dense, repose aussi sur des dĂ©cors magiques, un dĂ©filĂ© de costumes somptueux, une exubĂ©rance qui se reflĂšte dans ses tableaux romanesques, volontairement kitsch ou violents, prĂ©textes Ă  toutes les folies du cinĂ©aste.

Comment oublier les quarante couples dansant sur une version tango du Roxanne de Police ? Ou ce medley endiablĂ© perchĂ© sur la tĂȘte du gigantesque Ă©lĂ©phant oĂč Ewan McGregor entonne le refrain d’Up Where we Belong ? De mĂȘme, comment ne pas trembler face Ă  l’interprĂ©tation sobre mais dĂ©sespĂ©rĂ©e de Nicole Kidman et Jim Broadbent sur The Show must go on de Queen ? Sur cette BO folle, on retrouve Ă©galement les morceaux exceptionnels signĂ©s Marius DeVries et Craig Armstrong, ainsi que le duo composĂ© spĂ©cialement pour le film : Come What May. Sur cet hymne Ă  la tendresse, Ewan McGregor et Nicole Kidman explorent l'amour tumultueux mais irrĂ©pressible de leur liaison impossible. La douceur de la balade contraste avec la violence qui se dĂ©chaĂźne autour des amants - un galant sans scrupule, un patron prĂȘt Ă  tout, des rivales dĂ©vorĂ©es par la jalousie, un monde prĂȘt Ă  les broyer.

Ce musical dĂ©calĂ© et sensuel, poĂ©tique et drĂŽle, doit son statut culte Ă  son ambiance si spĂ©cifique. ColorĂ©, endiablĂ© et onirique, le tout s'apparente Ă  une vĂ©ritable fable. Un mythe merveilleux au dĂ©nouement doux-amer. Moulin Rouge ! revendique clairement des inspirations classiques (La Dame aux camĂ©lias d'Alexandre Dumas fils et le mythe d'OrphĂ©e) mais la forme l'empĂȘche de tomber dans la tragĂ©die conventionnelle. C'est cet Ă©quilibre fragile, entre le burlesque extravagant et le drame dĂ©chirant, qui le rend si singulier, si sincĂšre. En rĂ©alitĂ©, la plus belle rĂ©ussite de Lurhmann se passe de longs dicours tant elle se suffit Ă  elle-mĂȘme, unique et incontournable.

AprĂšs Ballroom Dancing et Romeo & Juliet, tous deux trĂšs rĂ©ussis, Moulin Rouge ! vint clore la bien nommĂ©e Trilogie du Rideau Rouge. Durant l’ensemble de cette saga, qui lui aura pris presque dix ans, Baz Lurhmann a su faire vivre la rĂ©plique culte de son dernier bijou : « La plus grande vĂ©ritĂ© qu’on puisse apprendre un jour, est qu’il suffit d’aimer et de l’ĂȘtre en retour ».

Pour se le procurer c'est ici âžĄïž

  • Google Maps
  • Facebook
  • Goodreads
  • AllocinĂ©
  • TV Time
  • Instagram

Envie d'une escapade au Pays des Merveilles ?

Suivez le lapin blanc 🐰🐰🐰

Email