• Chloé

Digressions, non-dits & qu’en-dira-t-on #2 : testons le moteur d'envies du Livre de Poche !

Serial lecteurs ou internautes débarqués ici par hasard, bienvenue !

Comme nous l'indique notre ami Google, c'est le premier jour de l'automne. Nous allons rentrer dans une période bénie où l'on peut déguster les plats les plus gras sans le moindre remord en adoptant au pied de la lettre la stratégie de l'écureuil (« ben quoi, je fais des réserves pour l'hiver ! ») ; où les salles de cinéma vont programmer les futurs films à oscars (Xavier Dolan je n'attends plus que toi) ; où se prélasser près du chauffage avec un thé à la main et un bon bouquin est un sport national...

Mais encore faut-il savoir quoi lire... A court d'idées ? Cela tombe plutôt bien car Le livre de poche a mis au point un très sympathique moteur d'envies. Et si on en parlait un peu plus ?


Un test à la page

Je suis toujours curieuse de voir ce qu'un programme peut déduire d'une personne quand celle-ci lui donne quelques infos sur sa personnalité... Oui je le reconnais je fais partie de ces internautes qui adorent effectuer des tests ridicules sur Internet et s'en moquer par la suite ! Tout en étant secrètement flattée lorsque ledit test m'affirme que je suis Serdaigle dans l'univers d'Harry Potter (ô fierté !), que j'appartiens à la Maison Tyrell dans Game of Trones (vu comment Loras et Margaery finissent, merci bien !) et que je serai une Light Yagami en puissance (si quelqu'un à un Death Note à me prêter, n'hésitez pas, j'ai quelques noms en retard). Alors oui, je sais ça dénote d'une certaine puérilité mais les résultats sont si souvent à côté de la plaque que c'est à mourir de rire !

Mais là, j'avoue que l'objectif final de ce moteur d'envies, à savoir me dégotter un ouvrage qui sera à mon goût, a émoustillé mon intérêt professionnel ! En tant que libraire, je trouve plutôt rafraichissant d'être conseillée à mon tour – fut-ce par un programme !

Pour les curieux qui voudraient tenter, ça se passe par ici :

http://www.livredepoche.com/moteur-d-envies

A première vue, le questionnaire est simple, ludique et l'intitulé sans prétention : « Vous ne savez que lire ? On a quelques questions pour vous aiguiller au mieux. C'est parti ! »

On ne vous promet pas de trouver LE livre qui va bouleverser votre existence mais une sélection en mesure de vous plaire. La nuance peut sembler anecdotique mais elle a son importance et inclut une certaine modestie à l'encontre du lecteur que certains éditeurs ne devraient pas perdre de vue...


La page présente 6 questions, auxquelles je me suis efforcée de répondre de la façon la plus honnête possible :

  • Un livre au hasard, oui mais plutôt : Un inconnu qui ne va pas le rester longtemps.

  • Votre genre à vous, ça serait plutôt : Fantasy, fantastique ou SF

  • Là, tout de suite, vous êtes d'humeur : Mélancolique

  • D'habitude, un livre, vous le choisissez : Tout seul, vous savez ce que vous voulez !

  • Votre livre, vous l'ouvrez pour : 1 week-end

  • A quelle époque auriez-vous souhaité vivre ? Au 18e ou 19e : Lumières et romantisme


1ère suggestion validée à 200%

J'avoue m'être par la suite amusée à changer mes réponses aux questions 1, 2 & 6, par curiosité - surtout concernant l'époque où j'ai cliqué successivement sur presque tous les choix car à dire vrai, il n'y a aucune période que je n'aimerai visiter, de l'Antiquité à nos jours. Et bien surprise !

Quels que soient les choix aux questions précédemment citées, le livre revenant le plus est L'Étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde et autres récits fantastiques de Robert Louis Stevenson. Alors, bonne pioche ? Oui, sans conteste !

J'adore ce livre que j'ai dévoré au collège, je ne désespère pas de voir un jour une bonne adaptation et je pousse le vice jusqu'à adorer la comédie musicale de Frank Wildhorn et Steve Cuden - surtout la version russe avec Rostislav Kolpakov.

Ce qui me fascine dans Dr Jekyll et Mr Hyde, c'est cette idée de dualité qui est la nature même de l'Homme, le Mal et le Bien qui s'affrontent en lui. Surtout quand elle atteint son paroxysme comme ici, sous couvert d'un récit fantastique où la tension est maintenue intacte. Des années plus tard, je garde encore en mémoire les premières pages de cet ouvrage, qui voient un homme jeter une fillette à ses pieds et la piétiner sans la moindre pitié... Cette horreur totalement injustifiée, qui n'a pour unique cause que l'abjection la plus profonde d'Hyde, le mal incarné, est un des moments les plus éprouvants de ma vie de lectrice.


« Ce n’était plus un homme que j’avais devant moi, c’était je ne sais quel monstre satanique et impitoyable. »


Autre titre à revenir régulièrement (2 fois sur 3) : La Métamorphose de Franz Kafka. Et là encore bonne pioche !


Et pour le reste ?

Mais tout cela ce sont des ouvrages que j'ai déjà lu. Qu'en est-il alors des suggestions ?

Parmi les autres propositions, le moteur me suggérait régulièrement Cinna et le Cid de Pierre Corneille, Les Neiges bleues de Piotr Bednarski et Un cri d'amour au centre du monde de Kyoichi Katayama ou encore L'Amant de Patagonie d'Isabelle Autissier.

Ont été cités une fois : Une promesse de Sorj Chalandon, Où on va, papa ? de Jean-Louis Fournier, Un secret de Philippe Grimbert, Le Dernier Mort de Mitterrand de Raphaëlle Bacqué...


Résultats des courses

J'aime énormément de grands auteurs français tels qu'Hugo ou Racine, dont j'ai eu la chance de découvrir les œuvres sur scène mais j'avoue, à ma grande honte, peu connaître Corneille. Lacune qu'il faudra que je songe à rattraper, même si son œuvre ne fait pas partie des pièces que je brûle de découvrir...

Pour le reste, je rajoute d'ores et déjà Les Neiges bleues de Piotr Bednarski et Un cri d'amour au centre du monde de Kyoichi Katayama dans ma PAL ! Je vous en parle plus longuement en fin d'article, promis.

En revanche, L'amant de Patagonie ce sera sans moi, je suis totalement hermétique à l'intrigue abordée dans le synopsis.


Je teste, il teste, nous testons, vous testez...

Par curiosité, j'ai testé ce moteur d'envies sur un lecteur beaucoup plus récalcitrant et cobaye attitré, à savoir : mon frère. Objectif ? Savoir si un allergique aux bouquins tel que lui serait sensible aux propositions du site.

Je lui ai également fait remplir le questionnaire :

  • Un livre au hasard, oui mais plutôt : Un incontournable que vous avez fait semblant d'avoir lu quand quelqu'un vous en parlait.

  • Votre genre à vous, ça serait plutôt : Fantasy, fantastique ou SF

  • Là, tout de suite, vous êtes d'humeur : Changeante

  • D'habitude, un livre, vous le choisissez : Sur les conseils de mon libraire (il a plutôt intérêt, je suis sa conseillère attitrée !)

  • Votre livre, vous l'ouvrez pour : 3 semaines de vacances

  • A quelle époque auriez-vous souhaité vivre ? A mon époque : je suis contemporain et je le reste


Le moteur lui a suggéré : Dracula de Bram Stoker, Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks, la saga Autre-Monde de Maxime Chattam.

Sa réaction ? « Pourquoi pas, les titres et les thématiques me parlent. »

S'il ne connaissait ces ouvrages que de nom, les suggestions m'ont paru tout à fait cohérentes avec ce qui est susceptible de lui plaire. Tout comme moi, c'est un grand fan de vampires, nous avons été biberonnés à Buffy & Cie. Bref, nous adorons tout ce qui touche de près ou de loin aux dents longues et quoi de mieux qu'un classique tel que Dracula, qui a défini notre vision moderne du vampire ?

C'est aussi, (contrairement à moi pour le coup), un incorrigible fan de blockbusters mettant en scène des morts-vivants plutôt orientés ados : Orgueil, préjugés et Zombies, Resident Evil ou Warm Bodies sont des incontournables de sa filmothèque.

Autant dire que le moteur a visé juste dans nos deux cas.



Verdict :

Le moteur d'envies fournit des suggestions étonnamment judicieuses et intéressantes, de quoi donner des idées à tout lecteur, qu'il soit assidu ou non. A recommander en cas d'absence de libraire dans votre entourage !

Au delà de cela, je pense que ce moteur d'envies peut avoir une portée beaucoup plus large s'il était quelque peu développé. En effet, dans mon métier, il m'arrive de croiser des gens qui n'ont jamais été initiés à la lecture, qui se sentent démunis face à elle et n'osent de fait pas s'y intéresser. Régulièrement, il m'arrive de rassurer les clients, de leur dire que je ne porte aucun jugement sur leur pratiques littéraires, qu'importe l'ouvrage qui attirera leur attention tant qu'ils le lisent... Hélas, bien trop souvent, je me heurte à un refus, à des personnes qui me disent : « ce n'est pas pour moi ». Un sentiment de culpabilité, voir de honte, en découle. Ils aimeraient, ils ont cet attrait plus ou moins refoulé pour la lecture mais ils n'osent pas se lancer dans l'inconnu. Certains clients, en déployant des trésors de courage et de ténacité, arrivent à franchir ce cap. Un adolescent dubitatif m'a récemment acheté les Laurent Gounelle et les a adorés ; une dame d'un certain âge m'a confiée être heureuse d'avoir une librairie dans sa ville car elle lui permettait de discuter littérature et de ne pas abandonner l'amour des livres ; une jeune femme en souffrance s'est remise à lire après avoir découvert Jamais assez maigre de Victoire Maçon-Dauxerre... Mais encore faut-il avoir une librairie dans les environs et quelqu'un avec qui établir un rapport de confiance, d'égal à égal...

Or, sur Internet, pour le meilleur et le pire, l'anonymat est Roi : il nous libère du regard des autres, de cette honte liée à un supposé manque de culture. Je suis persuadée que le moteur d'envie aurait un effet bénéfique sur ceux qui souhaitent lire sans forcément oser s'investir et qui, par conséquent, n'arrivent pas à demander conseil de peur d'être jugé. Le moteur leur suggère des résultats selon leurs centres d'intérêt et pourrait ainsi leur permettre de choisir une œuvre, encore une fois, sans la peur d'être catapulté directement dans la catégorie « débile » - le mot est violent mais ne vient pas de moi, c'est un client qui m'a confié avoir peur qu'on ne le prenne pour un idiot parce qu'il lisait mal et donc peu...

La lecture devrait être accessible à tous, c'est un formidable échappatoire. Avec son site, le Livre de Poche cumule 2 points vitaux dans la démocratisation de la culture : proposer des ouvrages à prix accessible et un moteur d'envies qui permet aux néophytes de s'initier sans blocage à la littérature. Il y a évidement une marge d'erreur et la démarche doit bien entendue être une initiative personnelle mais l'idée mériterait d'être tentée...


« Si tu veux qu'ils lisent un jour, ne te moque jamais de ceux qui ne lisent pas. »

~ Daniel Pennac, Les dix droits du lecteur


Et vous, vous avez testé ?

Titre : Les Neiges bleues

Auteur : Piotr Bednarski

Genre : Autobiographie

Résumé de l'éditeur : Au cœur du système répressif soviétique des années 1940, dans l’antichambre du goulag, quelque part en Sibérie, un petit garçon de huit ans tente de conserver cette joie de vivre propre à l’enfance. Malgré les morts, les disparitions, les emprisonnements, le jeune Petia, condamné à devenir adulte avant d’avoir dix ans, va survivre grâce à la foi, mais surtout grâce à la poésie.

Pourquoi l'avoir choisi : je suis très sensible au résumé, une autobiographie qui évoque la survie d'un petit garçon au sein d'un goulag sibérien. Les autobiographies d'une manière générale sont très souvent dignes d'intérêt, 2 de mes coups de cœur 2017 s'inscrivent d'ailleurs dans ce genre (Arrête avec tes mensonges et Mais en quoi suis-je donc concerné ?). Je sais que ce récit me touchera mais j'attends aussi qu'il mette en lumière les horreurs perpétuées dans les goulags, horreurs hélas très peu abordées dans le milieu scolaire.

Titre : Un cri d'amour au centre du monde

Auteur : Kyoichi Katayama

Genre : Drame, romance, chronique de vie

Résumé de l'éditeur : Qu’advient-il de l’amour quand l’être aimé disparaît ? Sakutaro et Aki se rencontrent au collège dans une ville de province du Japon. Leur relation évolue de l’amitié à l’amour lorsqu’ils se retrouvent ensemble au lycée. En classe de première, Aki tombe malade. Atteinte de leucémie, elle sera emportée en quelques semaines.

Pourquoi l'avoir choisi : férue de culture nippone, j'avoue adoré découvrir des auteurs que je ne connais pas. Si je ne suis à l'origine pas fan des grandes histoires mélodramatiques, j'ai été sensible aux commentaires des lecteurs qui évoquent un « style délicat et pudique ». Enfin, l'éditeur, en soulignant l'adaptation au cinéma et en manga de l'œuvre, m'a donné envie de découvrir dans son entièreté l'univers d'Un cri d'amour au centre du monde.


Je vous parlerai donc très bientôt d'Un cri d'amour au centre du monde et des Neiges Bleues...

*Et ça c'est pour le plaisir des yeux*

A bientôt entre les pages d'un livre