• Chloé

Bonne résolution livresque n°1 : se (re)mettre aux classiques

Bonne résolution livresque n°1 :

Se (re)mettre aux classiques

Les romans dits « classiques » ont souvent mauvaise presse. Pourquoi ? Sûrement parce qu'ils véhiculent un sentiment de contrainte, liés aux (mauvais) souvenirs scolaires. Souvent jugés inabordables et datés, ils sont cernés de préjugés qui se répercutent fatalement aux lecteurs – lisez un classique sur la plage, vous avez 3 chances sur 4 d'être accusé de snobisme, véridique ! Et si certains d'entre nous ont encore en travers de la gorge d'interminables tortures littéraires, il y a une foule de romans « classiques » qui méritent le détour, à la fois accessibles et contemporains.

Petit tour d'horizon en France, en Italie et dans le monde anglophone :


*A partir de 6 ans : Daniel Pennac - L'œil du loup



On parle beaucoup de Pennac pour la Saga Malaussène (à raison d'ailleurs, car elle est excellente !) mais c'est oublié que ce grand nom de la littérature française s'est aussi illustré dans la littérature enfantine avec talent. L'œil du loup, véritable ode à la liberté, à l'amitié et à la différence est un petit bijou, indémodable, poétique et engagé qui séduit quel que soit l'âge.

A se procurer : l'album aux Éditions Gallimard Jeunesse illustré par Catherine Reisser, assorti d'un CD lu par l'auteur et sur une musique de Karol Beffa, 24 €



*Collège et plus : Italo Calvino - Le Baron Perché

Conte et philosophie ont souvent fait bon ménage. Si l'on pense évidemment à Voltaire et son célèbre Candide, il est loin d'être le seul ! Avec Le Baron Perché, Italo Calvino signe non seulement un conte philosophique mais également un récit prenant, drôle, lyrique et tendre. Par l'intermédiaire de Côme, un jeune idéaliste, Calvino signe un vibrant hommage aux Lumières et à la liberté... Intemporel et culte !

A se procurer : le roman aux éditions Folio Junior, 8€20





*Jeunes adultes et plus : Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray

Sexe, gotha, obsession de l'apparence, rupture amoureuse, meurtre... Ces thèmes nimbés d'une touche de fantastique rendent le Portrait de Dorian Gray résolument moderne ! A l'heure où le culte du paraître n'a jamais été si présent, Wilde signe avec ce court roman – le seul qu'il ait jamais écrit – une sombre fable, à la plume fluide et poétique.

A se procurer : le magnifique ouvrage illustré par Henry Keen, Aubrey Beardsley et Henriette Stern Majeska aux Éditions du Chêne, 25 €

Et en complément la version non censurée parue aux Éditions Grasset, 8€90