• Chloé

L'avis des libraires - 17ème chronique : « Arrête avec tes mensonges »

L'avis des libraires - 17ème chronique

« Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson :

Passion adolescente et nostalgie des 80’s

En 1984, Philippe Besson n’est pas cet auteur culte qui va marquer la littérature contemporaine. Il a dix-sept ans, est complexé par ce corps gauche, sa myopie, son allure ; on l’accuse de mentir – des mensonges qui sont en réalité des histoires, esquisses d’une carrière pour l’heure inenvisageable. Survint alors une rencontre décisive avec Thomas, qui va bouleverser sa vie. Il portera ce souvenir comme une blessure permanente et gardera le silence… jusqu’à ce jour.


L’autobiographie est un exercice complexe. Comment rendre sa vie intéressante aux yeux des lecteurs, sans tomber dans le voyeurisme ou l’égocentrisme ? « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson nous offre une réponse magistrale : s’y dévoilent trois périodes clefs de sa vie (1984, 2007, 2016) où son premier amour Thomas est omniprésent.

L’intensité du livre réside en cette fragilité adolescente, en ces émois lascifs qu’il traduit à la perfection. Comme toujours, le style est remarquable, vif et percutant, passe d’un lyrisme assumé à un vocabulaire beaucoup plus familier et ce sans jamais casser l’harmonie du texte. De même, la plume sait être caustique, désopilante ou mélancolique lorsque sont évoqués les aléas du quotidien. Parfois, le regard aiguisé se fait touchant : quel que soit le discernement dont il fait preuve, Besson reste bien peu objectif sur sa propre personne. De fait, Thomas s’avère beaucoup plus lucide à son encontre – comme lorsqu’il affirme, implacable : « tu partiras et nous resterons ». Thomas sait aussi qu’il n’assumera jamais son homosexualité et que cette peur lui coûtera Philippe. Une perte inéluctable que ce dernier ne peut se résoudre à voir.

Cet ouvrage, enfin, est vivant : il bat au rythme de la culture 80’s, il vibre de la jeunesse, de la sensualité, des incertitudes, des carcans sociaux, du chagrin… « Arrête avec tes mensonges » semble être plus qu’un livre, plus qu’une autobiographie : c’est une délivrance. Belle, lyrique et brutale. A l’image du couple formé par Philippe et Thomas.

Philippe Besson : « Arrête avec tes mensonges » aux Éditions Julliard. 198 pages. 18 €

Chronique parue dans le Pays Briard le 07.02.17