• ChloĂ©

Cin’express : Avengers

đŸŽ„ Cin’express :Avengers đŸŽ„

🎬 de Joss Whedon ⭐ avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo 🗓 Sortie : 25 avril 2012

Il Ă©tait attendu par l’ensemble des cinĂ©philes depuis des mois, voire des annĂ©es
 Lors de son annonce en 2005, avant mĂȘme la sortie d’Iron Man, Thor ou Captain America, le projet le plus ambitieux de Marvel Studios avait fait couler beaucoup d’encre. L’avĂšnement des Avengers sur nos Ă©crans Ă©tait un fantasme absolu pour les fans de Marvel – ce que l’on conçoit aisĂ©ment. Pour les autres, c’était un projet dĂ©mesurĂ©, difficilement rĂ©alisable, et enfin, pour les plus sceptiques, juste un Ă©niĂšme blockbuster. Adepte ou non, il fallait reconnaĂźtre que ces Avengers promettaient du grand spectacle : l’idĂ©e de rĂ©unir six grands hĂ©ros de comics Ă©tait aussi allĂ©chante que pĂ©rilleuse. Sept ans aprĂšs le lancement du projet, Joss Whedon, ex-rĂ©alisateur dĂ©chu d’Hollywood, prend une revanche Ă©clatante ! Alors que la critique et le public l’ovationnent, il a rĂ©ussi son pari : faire d’Avengers le meilleur film de super-hĂ©ros de tous les temps. Avec Avengers, le spectaculaire devait s’imposer comme une Ă©vidence, surpasser ce qui avait Ă©tĂ© fait
 PremiĂšre victoire : bĂ©nĂ©ficiant d’un budget trĂšs confortable, Whedon signe des scĂšnes d’action survoltĂ©es et titanesques, sans tomber dans la mise en scĂšne brouillonne. C’est une certitude dĂšs les premiĂšres secondes, Avengers est un film de haut vol, portĂ© par une avalanche d’effets spĂ©ciaux rĂ©ussis. La musique d’Alan Silvestri renforce ce cĂŽtĂ© Ă©pique, en Ă©vitant les piĂšges grandiloquents qu’offrent les compositions habituelles du genre. Si l’action est Ă©videment au rendez-vous, Whedon insuffle Ă  ces personnages une bonne dose d’humour, auquel ce genre d’alliance se prĂȘte bien. Imaginez : six super-hĂ©ros Ă  l’égo surdimensionnĂ©, au caractĂšre bien trempĂ©, persuadĂ©s d’ĂȘtre dans leur bon droit, dont les prouesses physiques et/ou surnaturelles rivalisent d’adresse
 ObligĂ©s de cohabiter et de s’organiser en urgence pour dĂ©fendre la Terre contre une menace divine ! Avengers, c’est un peu une famille dysfonctionnelle, bagarreuse, oĂč les altercations sont explosives. Ils s’en donnent Ă  cƓur joie, multipliant les joutes verbales et physiques, cherchant sans cesse Ă  prouver leur valeur. Les rencontres entre ces hĂ©ros ne manquent pas d’intĂ©rĂȘt ni de piquant et l’entente fragile qu’ils peinent Ă  instaurer est saisissante. Ceux que l’on croyait irrĂ©prochables rĂ©vĂšlent leurs imperfections, leurs faiblesses et leurs doutes
 LĂ  oĂč Avengers gagne en profondeur, c’est incontestablement dans les rapports qu’entretiennent ses personnages, au fond une bande de gamins solitaires, capricieux et querelleurs, obligĂ©s de s’adapter pour vivre en communautĂ©, ce qu’ils n’ont jamais eut Ă  faire. Le tout est prĂ©texte Ă  des rĂ©pliques savoureuses et hilarantes, empĂȘche le film de se prendre trop au sĂ©rieux. Si le scĂ©nario et les thĂšmes abordĂ©s (le combat pour la Terre, l’insertion dans la sociĂ©tĂ© ou le dĂ©passement de soi) restent habituels pour Marvel, il faut souligner une grande rĂ©ussite : celle d’avoir su mettre chaque Avenger en avant, leur accorder la mĂȘme importance, histoire de rappeler qu’ils sont UNE EQUIPE. Pour notre plus grand plaisir, nous verrons Thor, Iron Man, Captain America, Hulk, la Veuve Noir et ƒil-de-Faucon se partager l’affiche Ă©quitablement. Des personnages certes rĂ©ussis mais des interprĂštes tout aussi talentueux. Il y a quelque chose de terriblement excitant Ă  l’idĂ©e de voir ces pointures ou jeunes prodiges du cinĂ©ma se donner la rĂ©plique. Robert Downey JR, Chris Evans ou Chris Hemsworth, dĂ©jĂ  des habituĂ©s puisqu’ils se sont glissĂ©s dans les armures d’Iron Man, Captain America et Thor, excellent Ă  nouveau. Scarlett Johansson campe une espionne, la Veuve Noire, apporte ainsi une touche de fĂ©minitĂ© et s’impose vite comme un membre Ă  part entiĂšre de l’équipe. Avengers signe aussi l’arrivĂ©e de deux nouveaux : Mark Ruffalo succĂšde ainsi Ă  Edward Norton dans le rĂŽle de Hulk et Jeremy Renner – le coup de cƓur des studios, Ă  suivre de trĂšs prĂšs – incarne l’archer ƒil-de-Faucon. Ruffalo est simplement parfait, saisissant dans son interprĂ©tation mĂ©lancolique d’un Hulk repenti qui peine Ă  dominer sa rage. Pour gĂ©rer tout ce beau monde, Samuel L. Jackson est une nouvelle fois Fury, un personnage mystĂ©rieux aux multiples facettes. Tom Hiddleston reprend son rĂŽle de Loki, un super-mĂ©chant des plus rĂ©ussis, avide de reconnaissance et de pouvoir. Hiddleston possĂšde le charme faussement dĂ©sinvolte et le sourire amer qui lui permettent d’interprĂ©ter un adversaire fascinant, charismatique et dangereux. Difficile donc de ne pas s’emballer face Ă  ces deux heures vingt de spectacle qu’offrent les Avengers : ils comblent toutes les attentes, tant au niveau du casting que de la rĂ©alisation dans son ensemble ! Un bel hommage pour les fans mais aussi un excellent moment de dĂ©tente pour l’ensemble du public. En attendant une suite, les spectateurs pourront se consoler avec Iron Man 3, Thor 2 et Captain America 2. Quant Ă  savoir si ces suites seront Ă  la hauteur des Avengers
 RĂ©ponse d’ici 2013 !

Pour se le procurer c'est ici âžĄïž